L’homme idéal (en mieux) – Angéla Morelli

 L-homme-ideal--en-mieux-   On avait déjà eu un petit aperçu de la fraîcheur et du peps de la miss Morelli à la lecture de sa nouvelle Sous le gui, primée à l’occasion d’un concours Harlequin. Bien évidemment à la fin de cette lecture; les femmes énamourées dont je fais partie criaient « Encore ». Alors elle revient avec un roman, pour notre plus grand plaisir !

    Emilie a 35 ans. Le plus bel âge, si si ! Elle est prof de lettres. Le plus beau métier, si si ! Elle élève seule sa fille de neuf ans car Diego l’a plaquée dix-huit mois auparavant… crétin… Heureusement, sa copine libraire, Clara, qui a un immense appartement dans Paris lui propose une colocation. La route de notre Emilie va croiser celle de Samuel, un bel homme de 42 ans qui peine à se remettre de la mort de sa femme, survenue deux ans auparavant. Leurs chemins se rencontrent et cela va changer leurs deux vies.

    Voilà, vous avez tous les ingrédients du roman doudou qui permet de passer les fêtes le baume au coeur et des tensions dans le bas du ventre (mais tout en bas, voyez…). Limite, vous êtes en train de perdre du temps, là, devant mon billet. ALORS QUE VOUS DEVRIEZ ETRE EN TRAIN DE LIRE CE ROMAN !!!

    Sérieusement, on se régale de ce roman pour plusieurs raisons : Samuel est vraiment l’homme idéal parce que certes, il est attentionnée mais c’est surtout parce qu’il est simple et humain. Dans ce roman, vous ne trouverez ni milliardaire autoritaire plein de traumas depuis son enfance, vous ne trouverez pas de crétine à moitié vierge, hurlant je ne sais quoi à sa déesse intérieure. Vous ne trouverez aucune situation improbable non plus. La seule contrainte qu’Emilie aurait pu rencontrer en ayant la garde de sa fille, l’auteur trouve une parade intelligente et qui se tient : la coloc avec la meilleure amie, lui libérant ainsi suffisamment de temps pour se reconstruire.

    Dans ce roman, il y a donc de l’amour qui naît avec toute sa fougue mais toute la peur que ça engendre quand on a déjà tellement ramassé dans la vie. Mais il y aussi l’ex qui revient, trop tard… Et puis surtout, il y a les copines. Et elles sont toutes drôles et pas débiles. Je pense que les deux grandes forces de ce roman sont sans conteste la galerie de personnages et l’humour que l’on palpe à chaque page. Mais loin de moi l’idée de dire que le reste n’est pas réussi : la naissance de l’idylle est swoonante, les scènes de sexe sont émoustillantes à souhait et la langue est soignée. Ajoutez à cela une bonne dose de références cinéma, séries, littérature etc. Le tout saupoudré délicatement, montrant à ses lectrices qu’on ne les prend pas pour des dindes décolorées sans pour autant les assommer de référence.

    Et puis, je dois dire que je me suis beaucoup reconnue en Louise (mais pas seulement) et que je ne suis pas peu fière d’avoir retrouvé certaines anecdotes qui rendent rudement bien à l’écrit.

    Je pourrais vous en parler des heures mais je vous le répète, filez le lire au lieu de perdre votre temps ici !!

    Je rêvais de lire un roman bien écrit, drôle, sexy et qui fasse battre mon coeur. Angela Morelli l’a fait.

Vous aimerez aussi...

45 réponses

  1. Je vais finir par me laisser tenter même si je n’ai plus 35 ans 😉

  2. L'Irreguliere dit :

    Mon article est programmé pour jeudi !!! J’ai adoré !!!!!!!!

  3. sarah dit :

    Et une de plus, qui est convaincue!
    Enfin, tu ne pouvais qu’aimer… et maintenant que tu le dis… en effet, Louise est un peu toi ou tu es un peu Louise, comme tu veux!

  4. Merci, merci, merci pour ta lecture, pour ce billet, pour tout ce que tu as fait pour ce roman sur FB et pour m’avoir inspiré le personnage de Louise. Je t’aime, coupine. <3

    • Stephie dit :

      Tu sais que l’amour est réciproque ! Merci d’être mon amie, merci d’être une si belle personne (et d’avoir inventé Samuel) Même si tu n’aimes que les les mecs moches (hormis ton cher et tendre, of course)

  5. keisha dit :

    Je me contente aujourd’hui de Sous le gui , mais attends avec impatience l’homme idéal… Version papier.
    Bon Noel!

  6. Radicale dit :

    Bon ben… 2 ebooks coup sur coup, avec « Parce que c’était nous » la semaine dernière… On a le droit, c’est Noël ! Très bon Noël à toi ! 🙂

  7. Anne Sophie dit :

    je le note, car tu donnes vachement envie (même si j’ai déjà mon homme idéal :p)

  8. Anne Sophie dit :

    quoi ? ca n’existe qu’en ebook ?? je suis verte !

  9. Marion dit :

    Mais je n’ai pas de liseuse…

  10. liliba2 dit :

    Suis en plein dedans… d’ailleurs, c’est malin, j’ai lu hier soir jusqu’à des heures indues !!! et je me régale !!!
    JOyeux Noël !

  11. Leiloona dit :

    Commencé, lu et chroniqué dans la journée. Pfiuuu je m’épate. 😉

  12. noukette dit :

    Un roman que j’ai dévoré, on s’y sent si bien !!

  13. jerome dit :

    Maintenant que je vais avoir une liseuse, je crois que je vais me faire un plaisir de le lire même si à l’évidence je ne suis pas le public cible (mais on s’en moque, non ?).

  14. mokamilla dit :

    Pas de liseuse pour moi… Et je ne sais pas si j’ai envie de ça en ce moment…

  15. Syl. dit :

    C’est le livre papier que je vais attendre…

  16. cartonsdemma dit :

    Pas de liseuse pour moi non plus et pas envie de me mettre à la lecture numérique alors j’attendrais la version papier, mais c’est sûr, je note

  17. cappuccinette dit :

    Le père Noël m’a apporté une liseuse et à force de lire les chroniques des copines sur ce roman, je viens de l’acheter ! Article à venir sur mon blog, évidemment !
    Bises de Capp

  18. Cabichou Oli dit :

    ah oui Louise dans un bar du XVè. y a pas à dire, ça a senti le vécu et rappelé quelques sacrés moments. J’ai marché à fond dans ce livre !

  19. Il me faut impérativement une liseuse !!!!

  20. Frankie dit :

    C’est effectivement un roman pétillant qui fait du bien ! On a vraiment l’impression qu’Émilie et ses copines sont proches de nous et ça change de ces romances dont tu parles.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :