Catégorie : Lectures inavouables

30

Le premier mardi c’est permis (43)

Comme la semaine a été difficile et que je n’avais pas trop le coeur à lire, je vous livre un extrait sensuel du texte que j’avais écrit pour le concours HQN C’est un extrait pris en plein milieu, j’espère que sorti du contexte, il vous plaira tout de même.       Elle raccrocha après...

24

Le premier mardi, c’est permis (41)

    Ce premier mardi, je pensais partager avec vous mon texte. Enfin, le début du texte que j’ai écrit pour participer au concours de l’été Harlequin. Et puis, parce que je m’y prends toujours un peu à la dernière minute, parce que j’ai cafouillé et fait une erreur dans mon nombre de signes, mon...

Premières fois – Sibylline & co 16

Premières fois – Sibylline & co

    Certes, on n’est plus mardi… mais au final, on n’est que mercredi. Et puis ce n’est pas de ma faute… c’est de celle de Noukette qui me l’a mise entre les mains. La BD, hein…     Seulement des récits de première fois. Et franchement, elles sont variées, ces premières fois et sont...

Le mardi, c’est permis (37) 26

Le mardi, c’est permis (37)

    Eh eh, me revoici, j’ai posé mes cartons (bon, je ne les ai pas encore tous déballés ni rangés) et je commence à retrouver un rythme (réponses aux commentaires et mise à jour des liens sont imminents) . La connexion internet est toujours hasardeuse puisque mon opérateur ayant un peu déconné, disons-le, je...

Le mardi, c’est permis (36) 18

Le mardi, c’est permis (36)

Il n’aura pas échappé à mes lecteurs attentifs que je n’ai pas publié de billet pour sauver mon dimanche, que je n’ai pas participé à « Une photo, quelques mots » hier et que je suis très en retard aujourd’hui. Et d’ailleurs, je m’excuse mais il n’y aura pas de vrai billet ce mois-ci. Après tout, c’est...

Le premier mardi, c’est permis (35) 47

Le premier mardi, c’est permis (35)

Allez, c’est reparti pour une nouvelle édition même si je compte au moins deux abandons ce mois-ci : Jérôme est parti roucouler avec sa douce et Noukette n’a pas lu sur ses skis. Voyez un peu le travail… hi hi hi. Et comble du comble, sous vos yeux ébahis, je vais vous présenter un roman...