guenassia    C’est grâce à Noryane qui en a fait un Livre_voyageur que j’ai pu découvrir ce fabuleux roman. Il a obtenu le Prix Goncourt des Lycéens et je dois reconnaître qu’une fois encore, ils ne se sont pas trompés.

De quoi ça parle :

    Le récit débute en 1959 alors que le personnage principal, Michel Marini, a douze ans. Le lecteur va donc le suivre dans ses années lycées teintées de la menace de la guerre d’Algérie. Féru de baby-foot et de lecture, il va rencontrer dans l’arrière-salle d’un bistrot plusieurs hommes que le Rideau de fer a catapultés à l’Ouest. Michel va alors être intégré à ce petit club très fermé dont la principale occupation est les échecs. Petit club qui abrite assez souvent des personnalités comme Kessel et Sartre eux-mêmes.

    Ce roman permet à une histoire d’éclairer l’Histoire.

Ce que j’en ai pensé :

    Cette lecture est un coup de coeur, il faut le dire tout de suite. Cela faisait longtemps que je n’avais pas savouré un gros pavé et là je dois avouer que j’ai tellement aimé que je l’ai savouré. En effet, je voulais profiter des personnages et de l’ambiance jusqu’au bout.

    C’est un roman qui permet de découvrir une époque vraiment difficile de l’Histoire. On y suit le destin du frère de Michel confronté à la guerre d’Algérie, mais également celui d’hommes qui ont vécu le pire à l’Est.

     Ce récit, malgré sa longueur, est dynamique notamment grâce à quelques anticipations bien placées qui font qu’on a du mal à se décrocher du destin de tous ces hommes. De plus, l’alternance chapitre après chapitre de plusieurs histoires permet de garder un suspense assez fort.

    C’est un roman qui m’a marquée et dont je vais me souvenir longtemps.

Petite pépite au détour d’une page :

* “Avant d’avoir lu, on devine tout de suite si on va aimer ou pas. On hume, on flaire le livre, on se demande si ça vaut la peine de passer du temps en sa compagnie. C’est l’alchimie invisible des signes tracés sur une feuille qui s’impriment dans notre cerveau. Un livre, c’est un être vivant. Les gens, rien qu’à les voir, vous savez à l’avance si vous serez leur ami.”

 

    Merci encore Noryane pour ce prêt.

 De nombreux avis sont recensés sur BOB.