L’Ingénu – Voltaire

L'ingénu    Il paraît qu’il y a un challenge classiques sur mon blog… Ahum… Quand je vois le peu que j’en chronique, je me ficherais des baffes. Et pourtant j’en lis… Pourquoi je ne les chronique pas alors ? Sans doute, un vieux relent d’études de lettres. Je peux parler simplement de mes lectures de contemporains mais je me sens toujours mal à l’aise de le faire sur des lectures dites classiques. Alors on va tenter de faire simple, sans rentrer dans l’analyse qui me brûle les doigts et qui pourrait soit vous faire fuir, soit rameuter des lycéens en quête d’une fiche de lecture.

     J’ai donc relu L’Ingénu, une bonne quinzaine d’années après ma première lecture, dans une édition scolaire et je me suis régalée.

    L’Ingénu est un conte philosophique que j’ai trouvé, malheureusement, d’une grande modernité. Un Huron débarque en Normandie après une expédition assez mouvementée. Il fait la connaissance de l’abbé de Kerkabon et de sa soeur, qui se trouvent être d’ailleurs son oncle et sa tante. Le Huron s’étonne des usages français et commet maladresse sur maladresse : son baptême est tout un poème, son caractère fort bien trempé et il ne comprend pas pourquoi on le contraint à faire tout un tas de choses fort compliquées quand tout tombe sous le sens.

    D’aventure en aventure, notre Huron va en voir de toutes les couleurs et perdre peu à peu tout ce qui lui avait valu son surnom d’ingénu. Voltaire signe une critique acerbe et féroce de son temps et tout le monde en prend pour son matricule : l’Eglise et ses pratiques douteuses, le scandale de la persécution des protestants, les emprisonnements abusifs, les jeunes femmes victimes de la force et de la violence des hommes, les médecins-charlatans, etc.

    La langue de Voltaire est savoureuse, pleine de sous-entendus, de non-dits et d’une ironie délicieuse. Néanmoins, ayant accompagné un lycéen dans cette lecture, je me suis aperçue de la difficulté pour lui de saisir bon nombre de tournures et de réellement saisir les enjeux de certaines références historiques malgré les notes fort bien faites de l’édition scolaire choisie.

    Un excellent texte mais dont on devra accompagner la lecture si on veut la mettre à la portée de nos lycéens.

Challenge classique

 

10 réflexions au sujet de “L’Ingénu – Voltaire”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :