Attention, ça mouille

Vous aimerez aussi...

24 réponses

  1. Texte qui reflète bien les peurs qu’on a actuellement. L’océan offre la liberté, nos vies de moins en moins.
    Bonne journée Stephie.

  2. Albertine dit :

    C’est l’hôpital qui se moque de la charité ce matin 🙂 ! Ton texte n’exprime pas non plus la félicité mais reflète l’atmosphère de ces derniers mois. Assez angoissant, tout ca …

  3. Leiloona dit :

    Un petit côté Hunger Games à ton texte ! (Zone de défis mortels si nous n’y faisons pas attention). Message en arrière plan important, effectivement … La liberté totale est-elle un oubli de soi entier ? Hum … Je garde ça pour mon trajet du matin !

    Merci, miss !

  4. eirenamg dit :

    Flippant ton texte d’anticipation, la dilution de l’être au sens propre et figuré, perdre peu à peu ce qui fait de nous des humains

  5. sarah dit :

    Cette mer est dangereuse, je le savais.
    Tu crées un univers qui ne semble pas si irréel que ça, finalement… Et c’est ça qui est flippant!
    J’aime beaucoup la dernière phrase! Bisous

  6. Nady dit :

    grrrrr… flippant l’univers que tu nous décris là… mais il peut arriver plus vite qu’on ne le croit… Bravo pour l’idée !

  7. saxaoul dit :

    Il a aussi un petit côté Matin Brun ce texte ! Moi qui m’attendait à quelque chose de drôle ou de léger en lisant le titre !

  8. titine75 dit :

    Il fait froid dans le dos ton texte…vraiment pas envie de connaître cette nouvelle ère !

  9. J’aime beaucoup ! Sous ce texte fantastique se trouve un réel message qui fait froid dans le dos. La question est : laisserons-nous tout cela arriver ?
    Bravo pour cette excellente idée.

  10. valérie dit :

    A la fois dans l’anticipation et dans l’actualité, ton texte interroge et angoisse. Il me met limite mal à l’aise. Fort!

  11. Manue Rêva dit :

    Il est chouette ce texte ! J’adore ce mélange de SF et de réalité … A moins que notre réalité soit déjà de la SF … je te rejoins dans cette idée que nous courrons à notre propre perte.

  12. Benedicte D. dit :

    Ta chute me laisse sans voix, elle est sublime….et terrifiante…..Encore plus que toutes les autres injonctions, éliminations, restrictions précédentes que nous pouvons malheureusement repérer déjà dans un certain nombre de pays,mais qui ne s’assortissent pas forcément d’une perte d’identité….. Là j’y vois un rappel d’une grande violence des numéros tatoués sur le bras ….Si tu n’as plus de nom tu n’es vraiment plus rien…

Laisser un commentaire