40 jours d'automne

    Il y a quelques semaines, je vous parlais de la nouvelle collection d’une déjà très chouette maison d’éditions. J’avais beaucoup aimé les nouvelles de Julia Billet (CLIC) et j’ai donc eu envie de lire une deuxième titre de cette collection qui s’adresse en particulier aux jeunes de 9 à 14 ans. Et pour cela, je partage aujourd’hui ma lecture avec Jérôme, l’homme qui fait glousser toute la blogosphère, si si…

    40 jours d’automne c’est la très belle histoire de Stelian et de sa fille Lulia. Tous deux originaires de Roumanie, de la région des vampires, ils y ont fait la connaissance de Rémy et sont venus s’installer en France. Ce n’est pas facile tous les jours car apprendre le français n’est pas simple, surtout pour Stellian. Mais grâce à Mme Godin, l’institutrice de Lulia, un atelier cuisine se met en place. Et c’est l’occasion pour Stelian, dont c’est le métier, d’apprendre aux autres les spécialités culinaires de son pays. Et de l’échange naît le partage et donc la communication.

    Voilà un très joli petit roman. J’ai beaucoup aimé la douceur et la bienveillance de tous les personnages. De plus, la réflexion sur la différence, l’apprentissage d’une langue étrangère, sur la difficulté de s’intégrer dans un pays qui n’est pas le sien, est menée de manière à la fois simple et intelligente. On y voit les personnages avancer page après page, le français de Stellian s’améliorer jour à après jour. De plus, on y apprend ce qu’est une “accorderie” et on se lèche les babines à l’évocation de recettes venues d’ailleurs. 

    Alors, certes, l’auteur met nos personnages en scène dans un environnement propice et favorable dans l’ensemble à leur présence – même si on parle aussi de l’animosité qui existe face aux Roms – mais je pense que c’est un parti-pris intéressant que de raconter une histoire dans laquelle les choses se passent comme elles le devraient : naturellement. 

    Sans rien vous dévoiler, je voudrais juste signaler que l’épilogue est à la fois très chouette et très actuel. Là encore, il colle parfaitement à l’actualité et ce, tout en délicatesse.  Et puis j’ai été ravie car je l’avais deviné à demi-mot entre les pages.

    Je ne saurai vous dire qu’une chose : la collection Place du Marché des Editions le Muscadier est à découvrir. Qu’en penses-tu Jérôme ?