angle_du_renard    Voici un nouvel épisode de LA LECTURE DU DIMANCHE. Comme Pimprenelle et moi, avons eu un peu de mal à trouver des titres communs dans nos PAL respectives, nous avons décidé de nous prêter le livre. Ce qui demande un peu d’organisation pour l’avoir lu ensemble à la même date. J’avais envie de lire ce roman depuis un petit moment, j’ai donc proposé à Pimprenelle de le découvrir avec moi.

    Beaucoup lu dans le cadre du pris Landernau, plusieurs avis m’avaient donné envie de me faire mon opinion : Lou, Anne, Clarabel, Sylire, Katell, Lily, Fashion.

De quoi ça parle :
    Arsène est un paysan breton. Pour lui, la terre c’est sacré. Mais dans sa vie, il y a aussi les renards. Il a une drôle d’obsession pour ces bêtes au pelage roux.
     La famille Maffret arrive de la ville et rachète la ferme d’à côté. Ils ont deux enfants et la petite passe son temps près d’Arsène, toujours flanquée de plus ou moins loin de son petit fère Louis.
    Mais si le nom d’Arsène est “Le Rigoleur”, on sent bien qu’on ne va pas rire, et la menace plane et s’alourdit à chaque page.

Ce que j’en ai pensé :
    Pour commencer, j’ai eu beaucoup de mal avec le style. Je sais bien que l’auteur a voulu coller au plus près à l apensée d’Arsène puisque celui-ci est le narrateur mais le style familier pendant plus de 200 pages, c’est trop pour moi.
    Ensuite, je suis restée tout le long du roman insensible à cette métaphore du renard qui court tout le long du récit. Je dois avouer qu’hormis les moments où on découvre certaines atrocités qu’il a pu commettre, je me suis ennuyée, luttant même pour ne pas sauter les dernières pages du livre.

Je suis curieuse de savoir ce que Pimprenelle en a pensé. En attendant, je dois attaquer la prochaine lecture du dimanche pour pouvoir lui envoyer le livre. Vous saurez dimanche prochain quelle peuvre nous avons choisie.

    Comme ce livre attendait son tour depuis le début de l’été, je puis donc afficher fièrement

Objectif_Pal  2 / 166