jeudi_citation

Aujourd’hui, je veux vous faire partager un petit bout d’un roman que j’aime,
d’un auteur contemporain guadeloupéen dont la plume me touche beaucoup, dont l’engagement est sincère.
C’est le roman que j’ai choisi de faire voyager sur la chaîne des livres organisée par Ys.
Je ne saurais quoi vous conseiller d’autre que de vous plonger dans sa prose délicieusement poétique.

“L’écrit m’était venu d’une main se posant sur la mienne, d’une voix
douce, des cheveux sur ma nuque, d’un parfum qui caresse. La jeune fille
aux yeux verts? Je ne sais plus. Elle avait pris son temps. Me revient
une danse dont j’apprenais les pas, où j’étais enlacé. Je me souviens de
traces, d’entrelacs et de noeuds comme de longs cheveux bleus.
J’apprenais à écrire comme on apprend les tresses. Un jour elle me lâcha
et ma main dansa seule sur le blanc du papier de la claire fontaine.
Elle laissa derrière elle des traces et des volutes, des pleins et des
déliés, un joli sillon bleu.”

Ta mémoire, petit monde d’Alain Foix.