C’est reparti pour un tour avec ce petit rendez-vous qui est un véritable plaisir chaque semaine. Mon ti moun lit de mieux en mieux et nos lectures du soir commencent à varier, nous lisons tour à tour, on se répartit les voix de personnage. En bref, on se régale. Et mon petit commence à souffrir des mêmes manies que moi et à avoir une bibliothèque fort bien remplie ainsi qu’une PAL. A son âge, rendez-vous compte, rires.

   Nous avons tout d’abord poursuivi notre découverte de la collection “Premières lectures” chez Nathan avec deux titres très rigolos et tout mignons.

que_la_vie_est_belle    Le premier s’intitule Que la vie est belle et raconte l’histoire très drôle d’un lapin et d’une girafe qui ont bien trop chaud et vont demander à un sorcier d’exaucer leur rêve de fraîcheur. Les voilà propulsés sur la banquise ! Ils vont découvrir qu’ils ne sont pas plus adaptés au froid pôlaire. Mais ils vont aussi réussir à sauver des bébés phoques de dangereux chasseurs. Un roman rigolo et frais même si la fin est un peu tirée par les cheveux, je trouve.

    Le second s’intitule Tu es trop grand Georges. C’est l’histoire d’un couple (la poule etGeorges le coq) qui partent en Afrique adopter un enfant. Et ils reviennent avec Georges, un tout petit éléphant. mais George va grandir et atteindre la taille normale pour son espèce. Alors les choses deviennent difficiles d’un point de vue matériel, tout devient trop petit. Sauf l’amour de ses parents, bien sûr. mais les autres enfants sont méchants et le mettent à part du fait de sa différence. Jusqu’au jour où Georges va sauver un autre enfant grâce à sa taille. Nous avons beaucoup aimé ce roman qui traite avec délicatesse de l’adoption mais aussi de la différence. Coup de coeur.

 

  duracuire  Toujours chez Nathan mais cette fois dans la collection Premiers Romans, nous avons lu un titre d’Arthur Ténor (auteur que Pimprenelle nous invite à découvrir le dernier jeudi de juin). Ce titre nous embarque en pleine préhistoire dans les aventures de trois petits Duracuire qui vont se retrouver piégés par une énorme animal, un Montagnagriffe. Cette collection s’adresse aux enfants à partir de sept ans et on sent bien la différence avec les deux livres précédents. Le vocabulaire est plus compliqué, la volonté de jeux de mots et d’humour est plus fine. Les noms sont basés sur des jeux de mots eux aussi, c’est sympa (même si un peu lassant à la longue). Je dois reconnaître que ce roman a davantage plu à mon fils qu’à moi, mais bon c’est l’essentiel puisqu’il est le public visé. Néanmoins, mon aide était nécessaire, c’était encore un peu trop tôt pour une lecture autonome.

 

    Hier, nous avons acheté un livre aux Editions Auzou : Le loup qui voulait changer de couleur. Mon filsle loup qui l’a immédiatement lu dans la voiture, à haute voix. Un régal pour sa maman que cette nouvelle façon de partager un texte. J’aime qu’il me fasse la lecture. C’est l’histoire savoureuse d’un loup qui trouve que sa couleur noire est si triste et si vilaine. Il décide alors de changer de couleur et les essaie toutes par une série de stratagèmes plus drôles les uns que les autres. Au final, notre loup apprendra qu’il faut s’aimer tel que l’on est. J’aime beaucoup la petite dédicace de l’auteur en début de livre : ” Pour les p’tits loups qui ne se trouvent pas beaux et qui le sont, tellement.” Coup de coeur pour le texte mais aussi pour les illustrations qui sont une véritable réussite.

 

  automath  Pour finir, la découverte en BCD : L’automath a la bosse des maths. C’est l’histoire très sympa d’une voiture qui nous fait découvrir sa famille et fait participer l’enfant en lui faisant résoudre des petites énigmes mathématiques simples. On manie l’addition, la soustraction et un peu la multiplication. Un bon jeu qui fait travailler les méninges et pratiquer le calcul mental. Nous recommandons chaudement.

 

      mercredi avec mon p'tit