Cette semaine, le tour d’horizon de nos lectures sera des plus rapides car mon temps est compté, je suis débordée et peine à trouver du temps pour rédiger des billets. Les vacances s’annoncent pour vendredi et le départ au soleil pour lundi.

    En plus cette semaine, ma copine Sarah a participé à l’effort de guerre et comme elle a passé deux soirées chez nous, Gaétan a voulu se faire lire l’histoire par une belle blonde. Pas fou ce petit.

    Ce fut une semaine de contes, un aux Editions Auzou et les trois autres chez Nathan.

blanche neige    Tout d’abord, le très célèbre conte de Blanche-Neige dont je ne vous redonne pas l’histoire. J’ai aimé que mon fils pouisse découvrir dans une édition abordable un des grands contes classiques de notre patrimoine. De plus, les illustrations sont très belles et tout ça pour le prix très modique de 3.90 euros. J’aime quand les livres pour enfants savent à la fois se montrer beaux et abordables.

 

    Ensuite, nous avons lu trois contes dans la collections “Les petits cailloux du monde”raiponce chez Nathan.

    Tout d’abord, l’histoire de Raiponce – dont nous n’avions pas eu envie d’aller voir le dessin animé de Disney. Je n’ai pu m’empêcher de sourire à cette histoire où le prince se hisse jusqu’à la fenêtre de sa belle en la saisissant par les cheveux. Si mon ti moun a aimé cette histoire, j’ai personnellement trouvé la fin très téléphonée… mais c’est souvent le cas dans les contes…

ali baba    Ensuite, l’histoire très connue d’Ali Baba et les 40 voleurs. Je suis férue des Contes des Mille et une Nuits dont j’étudie souvent des histoires avec mes élèves de 6e. J’aime pouvoir partager cet univers-là avec mon fils aussi maintenant. C’est en relisant ces contes avec les enfants que l’on s’aperçoit néanmoins de leur cruauté et du sang qui y coule.

 

    Et pour finir, un très joli conte Amérindien sur l’amour et qui montre que rien n’estoiseau fiancé jamais perdu, qu’il faut garder confiance. A la fin, l’amour triomphe et le mal est vaincu comme souvent. Mais on aime ça et c’est un plaisir de découvrir un contre de l’autre bout du monde.

 

mercredi avec mon p'tit