hongre_joueur_de_poker_roman    C’est à l’occasion d’un “Book Club” spécial organisé par le forum livraddictet les éditions Anne Carrière que j’ai eu l’opportunité de découvrir ce roman et d’en discuter avec d’autres blogueurs l’ayant également reçu.

De quoi ça parle :

    Antoine pourrait être heureux : il est informaticien et sa femme va bientôt lui donner un enfant. Mais Antoine n’en peut plus de cette vie de routine. Sa vie va prendre un virage complet lorsqu’il va, pour la première fois, jouer au poker. Cela va vite devenir un plaisir, puis une passion et se transformer en réelle addiction. Ce jeu va l’aider à ressentir un sentiment qu’il ignore dans son quotidien : le sentiment de puissance. Mais se sentir tout puissant n’est pas sans conséquence et ce que le jeu lui procure n’est pas sans contrepartie. Mais peu importe : pour Antoine, le jeu est devenu la priorité.

Ce que j’en ai pensé :

    J’avais très envie de lire ce roman car j’ignorais tout de ce jeu et m’étais même souvent interrogée sur l’apparente dépendance qui semblait attacher les joueurs à cette pratique.
    J’ai eu un peu de mal à rentrer dans le roman car au premier abord, le style m’a paru abrupt et les personnages assez mal campés. Cependant, une fois passés les cinquante premières pages, je me suis littéralement laissée aspirer avec le personnage dans cette spirale infernale, dans l’excitation du gain mais également dans toute la dimension psychologique que peut revêtir ce jeu. En effet, on voit la dose de concentration, de mémorisation mais également de psychologie que doit avoir un joueur de poker pour l’emporter. Ce n’est pas simplement une question de cartes, c’est une question de maîtrise de soi et des autres.
    Même si ce premier roman a une forme et un style que j’ai trouvés assez convenus, l’auteur réussit à merveille son pari qui me semble être de nous plonger de plein fouet dans le monde du poker. Je suis ravie d’avoir pu entrer pour quelques heures dans ce monde qui m’était totalement étranger.