Le soleil des Scorta – Laurent Gaudé

scorta    A la fin de l’été, j’ai fait la lecture de ce magnifique roman avec ma copine Caro. Elle m’a écrit sa petite bafouille ; férue de lecture sans blog, je lui avais proposé de faire une lecture commune et de partager sur mon billet. Et moi, fidèle à moi-même, je traîne à rédiger mon avis, à publier le billet. Eh bien, c’est tant mieux, je vais dire ! Parce que depuis, les éditions Tishina m’ont fait parvenir un exemplaire de leur magnifique version illustrée et qu’ils m’ont également donné la possibilité de vous en faire gagner un exemplaire. La vie n’est-elle pas merveilleuse ?

    Laissez-moi d’abord vous parler du roman. Comme d’habitude, on est ravi par le style ! C’est du Gaudé, du grand Gaudé ! Si par hasard, vous vivez dans une grotte et n’avez rien lu de lui, c’est le moment de vous réveiller. En plus, en janvier, arrive un nouveau roman du Monsieur !! scorta2

    Rocco est né d’une erreur. Il est né d’un père, sorti de prison et qui, croyant retrouver la femme aimée, morte pendant qu’il était en prison, a dépucelé sa soeur. Rocco ne sera pas élevé dans sa famille mais par un couple de pêcheurs. Rocco fut un plus grand voyou encore que son père, il fit régner la terreur et couler le sang. Il épousa une femme muette dont il eut trois enfants. A sa mort, il légua tout à l’Eglise, laissant les siens dans la pauvreté et la malédiction. C’est ainsi que Giuseppe, Carmella et Domenico vont devoir affronter la vie.

    Quelle histoire, quel roman et quel style ! Une fois commencé, on est aspiré dans ce tourbillon infernal, dans la chaleur des rues et dans le destin implacable de cette famille ! Les personnages sont passionnants et la chape de plomb de l’histoire est sur nos épaules du début à la fin.

Voici la bafouille de Caro qui doit se dire qu’il était temps

    La collègue qui m’a parlé de ce livre la première fois m’avait prévenue : « dès la 1ère page, dès les 1ères lignes tu seras en Italie, sur les routes menant à ce petit village écrasé de soleil ». Effectivement, j’ai été happée par le livre avant même la fin du premier chapitre. L’histoire résumée peut paraître simple : une famille, un petit village des Pouille, sur plusieurs décennies. Et pourtant, quelle originalité dans le récit du destin de ces Scorta, alors même que les épisodes qu’ils traversent ne sont que le reflet de vies bien remplies mais non extra-ordinaires. Laurent Gaudé réussit dans ce livre à nous emporter dans l’ombre des Scorta, à être les témoins du temps qui passe, sans pour autant tomber dans des histoires rocambolesques. Les Scorta pourraient être n’importe quelle famille de ces petits villages italiens, ni plus ni moins. Ajoutez à cela une écriture qui porte véritablement l’histoire et vous vous promettez de passer quelques heures de lecture très agréables.

    Pour finir, un grand merci à Stephie pour cette lecture commune et son invitation à la commenter sur son blog.

   scorta3

    Parlons maintenant de la version illustrée ! Elle est tout bonnement splendide ! J’ai pris un plaisir fou à la feuilleter, les yeux grands ! Et à relire des phrases, au hasard des pages. Benjamin Bachelier nous offre 100 illustrations originales, plus belles les unes que les autres. Il y mêle différentes techniques : dessins, aquarelles, encres, etc. et tout cela forme un magnifique livre de 376 pages. Un bijou !

    Vous aussi, vous en rêvez ! Eh bien, tentez votre chance grâce aux Editions Tishina qui me permettent de vous en proposer un exemplaire. Pour cela, dites-moi en commentaire quel roman vous rêvez de voir illustré et si vous en avez une idée, par quel illustrateur.

Vous avez jusqu’au 15 novembre 2014 minuit.

 

Edit du 23/11 et voici la gagnante. Tu m’envoies mon adresse, miss, stp ?

Sylire

65 réflexions au sujet de “Le soleil des Scorta – Laurent Gaudé”

  1. Le soleil des Scorta, un de mes romans préféré ! Il a l’air splendide.Je tente ma chance : Ce que je sais de Vera Candida de Véronique Ovaldé illustré par Myles Hyman.

    Répondre
  2. Je ne vis pas dans une grotte et pourtant je n’ai jamais lu Laurent Gaudé !!! Au moins, je sais lequel lire en priorité. En tout cas, les dessins ont l’air magnifique. Pour rester dans l’actualité, j’aimerais beaucoup qu’un roman de Modiano soit illustré en BD, on va dire le dernier en date « Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier » qui nous invite à flâner dans un Paris imaginaire.

    Répondre
    • Très bonne idée que Modiano en BD. File lire Gaudé sinon je ne te proposerai jamais comme ministre de la Culture, krkrkrkr !
      Participation validée, bises

      Répondre
  3. Même chose pour moi, je ne vis pas dans une grotte mais je ne connais cet auteur que de nom. Je l’ajoute à ma (longue) liste de lectures à venir.

    Quant au roman que j’aimerais voir illustrer, je dirais un Zola. J’hésite entre La Curée et L’Assommoir, qui permettraient de mettre en images le Paris haussmannien, et les divers points de vue (Saccard au-dessus de la butte, Gervaise à la Goutte-d’Or ou au lavoir).

    Répondre
  4. Ce livre a l’air magnifique!…Je tente ma chance, je ne connais l’auteur que de nom. Un roman illustré…alors j’aurais bien du mal à donner le nom d’un illustrateur car j’en connais peu mais pour rester dans l’actualité et puisque je viens de le lire, le prix renaudot, David Foenkinos « Charlotte » pourrait être très beau en version illustrée entre les scènes de la vie de Charlotte Salomon et ses oeuvres artistiques.

    Répondre
  5. Je veux bien tenter de gagner 🙂
    Je dirai « Au revoir là-haut » par Etienne Davodeau. Pour être sincère, je ne connais pas des masses d’illustrateurs, c’est celui qui m’est venu à l’esprit en premier.

    Répondre
  6. Je tente ma chance aussi, sait-on jamais… Je propose de faire illustrer un de mes coups de coeur, Le chemin des âmes de Joseph Boyden par Chabouté. Et bonne chance à tous !

    Répondre
  7. Je l’ai gagné la semaine dernière sur le blog de Blablablamia. J’ai hâte de le recevoir, et ton article ne m’aide pas à patienter ! 😉
    Benjamin Bachelier et Laurent Gaudé prévoient plusieurs dédicaces dans les semaines à venir. Le programme est notamment diffusé sur la page Facebook du livre. 🙂

    Répondre
  8. moi aussi j’aimerais tenter ma chance ! Modiano c’est une super idée, je viens de lire et aimer mon tout premier, donc j’imagine bien « rue des boutiques obscures », et comme d’autres, je ne connais pas vraiment d’illustrateurs, alors j’ai regardé ce que font Etienne Davodeau et Myles Hyman et je vois bien une illustration par Myles Hyman par curiosité….

    Répondre
    • C’est vrai qu’Hyman a un joli coup de crayon. J’adore Davodeau, hein, mais davantage pour ses scénarios que pour ses dessins.
      Participation validée très chère 😉

      Répondre
  9. Je veux lire ce roman depuis longtemps alors si en plus il est en version illustrée … Je verrai bien : Le vieux qui lisait des romans d’amour illustré par Sfar !!!:

    Répondre
  10. Je l’ai découvert cet été aussi, ce roman ! Un roman que je rêverais de voir illustré en BD ? Pfffffffffff pas simple comme question ! « Rien en s’oppose à la nuit » peut être ou « Les lisières ». En tous cas, les adaptations en BD sont à la mode en ce moment. J’ai dans mon sac « Le Horla » et j’aimerais bien acheter aussi « Le vieil homme et la mer ».

    Répondre
  11. C’est mon premier Gaudé, j’avais adoré et plus tard j’en ai lu des extraits en atelier de lectures théâtralisées alors il y a un lien particulier entre ce lire et moi 😉 J’adorerai le découvrir illustré! Alors dur dur… Je dirai « Le quatrième mur »de Sorj Chalandon (gros coup de coeur) illustré par Laurent Maffre (dont j’ai beaucoup aimé « Demain, demain » 😉
    Merci pour ce petit concours 😉

    Répondre
    • Je ne connaissais pas Maffre. Du coup je suis allée regarder. Merci 😉
      Et je noté ta participation, bien sûr

      Répondre
  12. J’ai adoré ce roman, j’en garde un souvenir de grosse chaleur et de destins incroyables 🙂
    Le roman que je voudrais voir illustré est Eleanor and Park, parce qu’énormément de choses passent par les regards, les gestes pour ces héros atypiques…
    Belle journée à toi!

    Répondre
  13. je n’ai jamais lu Gaudé, une honte je sais… alors me dis c’est la divine occas’ ! merci merci… déjà de très jolies idées de livres illustrés … me lance et je propose « Les demeurées » par Chabouté …. 😉

    Répondre
      • y ai pensé un bon bout de nuit sisi et me suis dit « Les demeurées » illustré par Panaccione aussi ça devrait être formidable et du coup très différent de ce que pourrait proposer Chabouté… Est ce que ça boulverserait le texte et ce bijou de livre ? Est ce l’histoire serait différente (ou interprétée différemment ) selon l’ilustrateur … bref suis à fond quoi ! bizzzzz et un joli we à toi 😉

        Répondre
  14. C’est mon Gaudé préféré. Les illsutartions sont en phase avec le texte je trouve. Je ne participe pas au concours puisque j’ai la chance d’avoir déjà mon exemplaire 😉

    Répondre
  15. Allez moi aussi je tente ma chance…. un Gaudé illustré je ne peux pas rater cette belle occasion !
    Et juste pour le plaisir que j’ai eu à imaginer un de mes roman coup de cœur illustré, merci 😉
    Je me lance… Ce que le jour doit à la nuit de Khadra par Benjamin Flao….
    Bonne chance à tous !

    Répondre
  16. qu’est ce que j’ai aimé ce roman!!!
    et tu donnes vraiment envie avec cette version illustrée!! alors je tente, d’autant que ton idée de réflexion est vraiment sympa!!
    je verrais bien « L’assommoir » par Loisel et Tripp 🙂

    Répondre
  17. Et j’ai eu la chance de gagner le livre chez « un chocolat dans mon roman » ! J’avais déjà lu et adoré ce roman il y a 10 ans et… je l’aime tout autant aujourd’hui ; quant aux illustrations elles rendent parfaitement l’ambiance !

    Répondre
  18. J’aime énormément le soleil des Scorta. J’essaierai de le trouver en version illustrée car l’image présentée est alléchante dans sa sobriété. Et puis je tentes ma chance avec « L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé … » par Myles Hyman dont je suis allée voir le site. Merci !

    Répondre
  19. « L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé … » par Romain Puertolas, illustré -pourquoi pas- par Myles Hyman dont je suis allée voir le site. J’avais oublié une partie de la phrase, désolée !

    Répondre
  20. J’ai eu une petite déception en librairie quand j’ai vu cet album. J’ai adoré le roman et là ils avaient mis l’album en nouveautés BD ! Donc j’ai cru à une adaptation BD, ce que j’aurai aimé! 😉 Du coup, relire le texte pour profiter des illustrations, non merci! même si je trouve que cette adaptation est une bonne idée, ma PAL est trop grande pour ça! 🙁
    Magnifique texte quand même !!!

    Répondre
  21. En effet, c’est une grosse erreur d’avoir classé ce roman illustré en BD :s
    Et si le texte est magnifique, les illustrations ne le sont pas moins ! J’ai eu la chance de découvrir le texte avec les illustrations et de rencontrer hier l’illustrateur pour une dédicace. C’est une véritablement réinterprétation en peinture de l’œuvre et pour tout personne qui aime le texte, je crois que ce serait vraiment dommage de se priver de cette nouvelle œuvre. Une BD n’aurait rien à voir et risquerait vraiment de passer à côté de l’essentiel… Enfin bref, c’est un énorme coup de cœur pour moi (pour le texte ET l’illustration) et le défend bec et ongles 😉

    Répondre
  22. Oui, c’était génial ! Il y avait aussi l’éditeur : il a en profiter pour nous expliquer un peu comment il a fait ses choix d’écrivains et d’illustrateurs. Il a parlé rapidement de Soie de Alessandro Baricco, illustré par Rebecca Dautremer. Benjamin Bachelier nous a parlé de la manière dont il s’est approprié l’oeuvre de L. Gaudé. Il y a eu une lecture du Soleil des Scorta par une comédienne,et une projection de certaines illustrations (surtout celles illustrant New York). C’était un beau moment et je suis revenue avec la plus belle dédicace qui soit sur mon exemplaire^^ Il faut que je prépare un article là-dessus 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :