Merci maîtresse « De rien, c’est mon job » – Anouk F

par | Avr 12, 2019 | Essais - Témoignages | 6 commentaires

merci   On l’aimait déjà sur son blog, plein d’humanité. Après cette lecture, vous allez l’adorer. Merci Maîtresse est dans toutes les bonnes librairies.

    On pourrait croire que Merci maîtresse, c’est l’histoire de la maîtresse, justement. Et se dire que ça a été fait des millions de fois, déjà. Sauf que ce livre, c’est avant tout l’histoire de ces enfants, qui chaque jour arrivent en classe. Et qui ont emmené dans leur cartable tous les bagages de leur quotidien.

    L’autrice est une ancienne journaliste, qui a eu envie de reprendre le chemin de l’école, envie d’être utile aux autres. Alors, direction la classe, et plus particulièrement dans ce qu’on appelle pudiquement une REP. Abréviation dont la sonorité écorche déjà… Dans cette REP, il y a tous ces mômes attachants, souvent déjà bien oubliés par notre société, vivant dans des familles qui font comme elles peuvent. Dans ces lieux, l’école prend tout son sens. Notre mission aussi… Oui, je dis « notre », parfois, ça me reprend aussi, cette impression de faire partie d’une sorte de grande équipe.

    Je me suis prise d’amitié pour ses collègues, notamment Laurence, dont l’histoire me parle tellement. Je me suis prise d’affection pour ses élèves, pour leur innocence, pour leurs difficultés, pour leurs bons mots. Et leurs souffrances…

Ce que j’ai le plus aimé, je crois, dans ce témoignage, c’est sa sincérité.

    Anouk n’essaie pas de nous faire croire que c’est un métier facile, ni qu’elle a toutes les réponses. Elle montre les moments de bonheur, comme ceux plus difficiles. Et puis, elle met surtout en avant la luminosité de ses élèves. Elle n’oublie pas de voir l’enfant derrière l’apprenant, et de trouver pour chacun d’entre eux, ce qui fait son unicité. C’est un récit résolument optimiste, sans jamais être mièvre. On nous y raconte les coups durs, sans jamais tomber dans le pathos.

    On tourne les pages avec plaisir, sans s’apercevoir du temps qui passe. Et pour une fois, en tournant la dernière page, on est tristes que l’année scolaire soit déjà terminée.

 

6 Commentaires

    • Stephie

      Oui j’aime beaucoup sa manière de voir son métier, sa classe. Elle me touche beaucoup. J’espère que ça te plaira.

%d blogueurs aiment cette page :