Moi en double – Navie / Audrey Lainé

Vous aimerez aussi...

28 réponses

  1. Un livre que je lirai sûrement. Tu es belle comme tu es Stephie!

  2. Syl. dit :

    J’aurais tellement à dire ! Surtout sur le regard de certains proches et de leurs réflexions. Si tu prends du poids, c’est que tu manges trop. Et ben non ! Zut et crotte !
    Biz Stéphie !

  3. Lou Ann dit :

    Ah la la….. le sujet est faste et tellement différent suivant les personnes. J ai eu ma visite médical du boulot il y a pas longtemps et je suis tombée sur une infirmière géniale. Elle m a demandé depuis quand j étais en surpoids… je lui ai répondu depuis l adolescence. Elle m a répondu que ma prise de poids était pour me défendre des agressions extérieur et que maintenant j etais adulte et que j etais capable de me défendre toute seule et qu’ il fallait que je laisse partie ce surpoids qui me pourri un peu la vie quand même….. car je ne suis pas extérieurement la personne que je suis à l intérieur…. J ai trouvé ça « mignon » sa façon de voir les choses et je suis d accord avec elle. Ce sont des kilos émotionnels que je me trimbale

  4. Cabichou/OLI dit :

    Quand je te parle de moi, je te parle de toi… mon semblable, mon frère.

  5. Oh tes mots m’émeuvent ….

  6. Enna dit :

    Je comprends tout ce que tu dis, je le ressens, je l’ai ressenti (et même si le poids n’est peut-être être pas le même) je compte lire cette BD ! Je ne vais pas te conseiller de régime (parce que je n’en ai pas trouvé qui marche vraiment) mais plutôt la sophrologie qui m’a souvent aidée et vers laquelle je pense me tourner à nouveau. Ça ne fait pas maigrir mais ça fait du bien à la tête et comme beaucoup de nos kilos sont stockés là… et je t’embrasse!

    • Stephie dit :

      On m’a parlé kinésiologie et j’avoue que j’ai bien envie de tenter 😉
      Et les régimes, en fait, ça ne marche pas.
      Je dois trouver mon équilibre en fait, qu’il soit alimentaire et de manière plus générale.
      Ce n’est pas simple tous les jours mais j’ai pourtant l’impression d’aller dans la bonne direction 🙂

  7. noukette dit :

    Parler de ce sujet qui te touche pour démarrer ta « semaine sans complexe »… je trouve finalement que c’est un signe fort. Tu es sur la bonne voie, même si la route sera peut-être longue <3

  8. Séverine Baaziz dit :

    Comme je te comprends… Moi qui aie ma propre palette de complexes. Mais si je peux me permettre, la beauté la plus vivante et vibrante, je trouve, est celle qui se lit dans les regards et les éclats de rire… Alors, oui, tu es Belle avec un grand B ! BISES !!!

  9. Cécile Dlivres dit :

    Coucou Stephie !
    J’aime beaucoup ce premier article.
    Un peu comme toi, je me trouvais « grosse » quand je ne l’étais pas.
    Après mes deux grossesses, j’avais retrouvé mon poids de forme, avec deux enfants en bas âges avec un an d’écart, c’était chose facile.
    Mais, mon corps à décider autrement quand les premiers problèmes de travail, donc d’argent sont arrivés.
    Mon stress est passé dans le grignotage… Depuis, les années sont passées et d’autre stress de la vie sont apparus, j’ai appris à les surmonter et maintenant, après une période de stabilisation, mon corps à enfin eu le déclic. J’ai bien sûr changer quelque trucs dans ma façon de manger, pour ma santé et mon bien être. Je suis gourmande, adore cuisiner et faire de la pâtisserie, donc je dois quand même faire attention. Mais pas de frustration. Et un peu d’activité physique au quotidien pour rester en forme. Je ne suis pas à mon poids de forme, mais j’ai passé plusieurs paliers et je reste optimiste.
    J’aime mon corps avec ses rondeurs, (mon mari aussi 😉 ) donc je ne suis pas prête à me débarrasser de tout mes petits kilos d’amour, mes petits boucliers du quotidien.
    À bientôt Stephie.
    Merci pour ton article.
    Bises.

    • Stephie dit :

      Merci pour ton long message.
      Ce qui est rigolo, tu vois, c’est que de la même manière, je n’ai pas envie de revenir à mon poids « initial ». Ce que je vise (au loin) est surtout un poids dans lequel je serais moins entravée. Parce que mes rondeurs sont aussi appréciées par l’homme que je fréquente…

  10. Cristie dit :

    Ton billet est touchant et tu commences fort. Te mettre ainsi à nu pour faire avancer les choses je trouve ça franchement admirable !

  11. Eh, ça me fait plaisir de voir que ce je t’ai dit t’a touchée. 🙂 Si ça t’intéresse d’aller plus loin, c’était une médecin faisant partie du groupe de médecins du GROS : https://www.gros.org/ J’ai trouvé leur approche absolument formidable (j’avoue, j’ai eu un coup de foudre) et je suis d’ailleurs très tentée de faire une formation avec eux, moi aussi (reste à se déplacer sur Paris pour ça – plus compliqué). Leur site vaut vraiment le coup, en tout cas, et il y a même la liste des praticiens affiliés.
    Concernant la BD, le dessin est très beau et c’est chouette que ce thème soit traité. ^^

  12. nathaliesci dit :

    Le coup de la chaise qui risque de casser, ce n’est pas moi, mais mon conjoint que cela effraie (grand et costaud). Moi, c’est bien simple, je ne me regardais plus dans la glace depuis des années… Cet été j’ai perdu 4 kg (seule, loin de mon homme et triste du coup je ne mangeais plus beaucoup) Et cela a suffit pour que je reprenne un peu plaisir à m’habiller… Il suffit parfois d’un petit déclic. J’espère que je ne vais pas les reprendre !! 😉 Bref. Une bd que je vais lire bien sûr.

  13. manika27 dit :

    Mes élèves me disent se sentir mieux avec leur corps grâce au yoga ….

  14. manU dit :

    Je pense qu’il faut avoir ou avoir eu ce genre de problèmes pour comprendre ce qu’on peut réellement ressentir…

    • Stephie dit :

      Certes, mais on peut aussi être tolérant, c’est tout ce que demandent les gens « différents ». Et lire ce que ressentent d’autres, ça fait grandir l’empathie, je pense 🙂

Laisser un commentaire