Les petites victoires – Yvon Roy

par | Mai 10, 2017 | Bande dessinée | 30 commentaires

petites    Les petites victoires est le témoignage d’un père qui a voulu repousser les limites pour entrer dans le monde de son fils autiste. Et aussi pour l’aider à en sortir le plus possible.

    Quel beau couple que Marc et Chloé ! Quand vient leur désir d’enfant, ils sont prêts. Et l’arrivée d’Olivier est un très grand bonheur. Le bébé est très calme et s’invite en douceur dans l’univers de ses parents. Mais à deux ans, l’enfant semble en décalage et il ne parle toujours pas. Après une batterie de tests, le verdict tombe : Olivier est autiste. C’est le début de choses compliquées mais également de petites victoires.

    Si le couple vole en éclats, le duo parental, lui, reste soudé autour de l’enfant. Et chacun, à sa manière, fait de son mieux pour aider cet enfant à s’épanouir. Yvon Roy raconte surtout la relation qu’il a tissée avec son fils, de ce qu’il a mis en place pour aider son fils à sortir le plus possible de son monde fermé. Au delà des prescriptions médicales, il tisse avec son enfant un lien très particulier, délaissant sa vie personnelle et professionnelle. L’enfant s’ouvre mais le père va devoir faire le deuil d’un enfant qu’il espérait. Mais pour vivre pleinement la relation merveilleuse qu’il entretient avec celui qui est son fils.

    Les petites victoires est une magnifique BD, pleine d’émotion. Yvon Roy partage sans fard et sans tabou son expérience de père. Il ne prétend pas donner un mode d’emploi pour les parents d’enfants autistes. Il donne un témoignage de choses qu’il a vécues avec son fils : ses incompréhensions, ses échecs mais aussi ses joies. C’est une BD qui ne sombre ni dans le pathos ni dans l’excès d’optimisme. L’auteur offre une juste dose entre les deux et ne se prive pas d’une bonne dose d’humour. Le dessin en noir et blanc est la à fois réaliste et tout doux, c’est réussi !

    Mon fils de 13 ans l’a également lue. Il a beaucoup aimé, trouvé intéressant de comprendre un peu mieux le mode de fonctionnement d’un enfant souffrant d’autisme (même s’ils sont tous différents). Il a ri aussi et a apprécié tous ces moments où il s’est aperçu qu’il avait finalement des points communs avec cet enfant. Rien de tel pour ouvrir nos enfants à la différence. Plus les choses sont simples et claires pour les enfants et mieux les choses se passent ensuite.

Tous les liens chez Noukette

30 Commentaires

  1. framboise

    3 billets pour la même BD, 3 avis qui donnent sacrément envie de la découvrir !
    Merci merci merci les copines <3

  2. *Marie*

    A l’image de Fabien Toulmé (j’avais beaucoup aimé « Ce n’est pas toi que j’attendais »), je trouve qu’il faut du courage pour se livrer à tel récit. Si c’est sans doute une catharsis pour eux, c’est aussi essentiel pour nous alors bravo à eux !

  3. Mo'

    Impressionnée par la manière dont l’auteur arrive finalement à mettre à distance les difficultés et les discours hyper pessimistes des médecins pour finalement écouter son propre ressenti. Et ça fonctionne très bien !

  4. enna

    C’est vraiment intéressant d’avoir le point de vue de ton fils aussi et tu as raison, la lecture permet aux jeunes de s’ouvrir à tant de choses.

  5. Nathalie

    Je l’ai enfin lue et beaucoup aimé ! Comme d’autres, je l’ai trouvé moins « forte » en émotions que celle de Toulmé, mais toute aussi intéressante…

  6. Une Comète

    Cette bd est magnifique c’est vrai… Etant directement concernée par le sujet, j’ai beaucoup apprécié que l’auteur ne soit en aucun cas manichéen, ni d’un optimisme béat ni déprimant… l’autisme est un combat de tous les jours, pour que les enfants soient traités dignement et aient accès aux soins, à l’école… c’est un très très beau témoignage que celui-ci 🙂

%d blogueurs aiment cette page :