Sex criminals – Fraction & Zdarsky

par | Mar 3, 2020 | Bande dessinée, Lectures inavouables | 8 commentaires

criminals    Repérée chez Noukette, il y a deux ans, il était temps que je sorte Sex criminals de ma PAL. Un peu de folie pour le premier mardi du mois.

    Sex criminals, c’est l’histoire de Suzie et Jon. Ils ont un drôle de pouvoir, découvert à l’adolescence. Lorsqu’ils se masturbent, lors de l’orgasme, le temps se fige. Et tous les gens autour. Au départ très inquiets de ce phénomène, ils sont heureux de se rencontrer. C’est plus simple quand on est deux à partager la même particularité. Une histoire passionnée démarre entre eux. Puis une idée folle surgit… profiter de ce pouvoir pour braquer une banque. Pas n’importe laquelle : celle où Jon bosse. En effet, son patron est un gros connard, alors il souhaite se venger. Et puis dans la foulée, le fric permettrait à Suzie de sauver sa bibliothèque.

    Voilà une BD complètement barrée, pleine d’humour et de métaphores. Pour l’apprécier, il faut accepter que le rationnel n’est pas de la partie. En effet, pêle-mêle, vous trouverez un univers décalé, quelques scènes de cul (mais rien de trash) et une police du sexe complètement barrée. On se marre ou on est émoustillés ? Oh, un peu des deux ! Et puis, ne mentez pas : on aime quand le cul n’est pas dénué d’histoire.

    Ce bouquin est le premier tome d’une série. Je ne suis néanmoins pas persuadée de me précipiter pour lire la suite. A voir si ça croise mon chemin.

    Eh oui, vous ne rêvez pas, c’était un premier mardi, où tout est permis, mais sans grande réflexion pour aller avec. Et si on retournait se coucher pour voir si, nous aussi, on peut arrêter le temps ? Sinon, on peut aussi aller voir qui nous a concocté un billet aujourd’hui : L’Irrégulière nous passe les menottes, Noukette et Framboise nous parlent d’un texte féminin et féministe à la fois, Manika nous révèle les secrets du tantrisme

8 Commentaires

  1. Jerome

    C’est bien connu, le cul pour le cul n’a aucun intérêt, il faut toujours un peu d’épaisseur pour l’accompagner. Et de longueur aussi 🙂

%d blogueurs aiment cette page :