Tout faire valdinguer – Une photo, quelques mots

Vous aimerez aussi...

26 réponses

  1. estellecalim dit :

    Qu’elle le laisse faire son café ! Pourquoi il ne se lèverait pas un peu lui aussi ? 😉

  2. valérie simbron dit :

    J’aime beaucoup le début et regrette un peu que ce ne soit qu’un rêve tant on sent qu’elle a un grand besoin de partir…Peut-être pour un temps, pour se retrouver ou pour toujours qui sait?

  3. sarah dit :

    Raaaah, mais c’était qu’un rêve ? Ah ben non alors…
    Quelle belle idée, envoyer tout valdinguer !
    J’espère qu’un jour elle y parviendra. Avec le mari et les gosses ou pas.

  4. Oh non, ce n’était qu’un rêve !!!!
    Mais parfois, ils peuvent devenir réalité … Il faut y croire

  5. Qui n’a pas rêver de ficher le camp, un jour ? Et pourtant on est encore là, chaque matin au réveil des enfants 🙂

  6. Josplume dit :

    Un rêve très…réaliste ! On est nombreux à le faire ce rêve qui nous sert certainement d’exutoire et que l’on réalise rarement… 😉

  7. Brize dit :

    Aaaah, mais c’est trop dur, la chute ! J’y ai cru moi, à son départ (eh oui, on peut rêver !) !

  8. saxaoul dit :

    Je commence à bien te connaître, je m’attendais à une chute !

  9. sd49 dit :

    Oh zut elle n’est pas partie ! Ca donnait envie 😉

  10. Leiloona dit :

    Ton texte me rappelle un roman de la rentrée littéraire : celui de Carole Fives. Une mère seule qui s’évade la nuit, jusqu’à la fuite de trop …

    Quelle impulsion manque-t-il à ton personnage pour faire tout valdinguer ? 😉 Et si, la solution n’était pas de tout valdinguer, mais d’aménager ?

    • Stephie dit :

      Ah je note la référence du livre alors, ce sera l’occasion de découvrir cette autrice.
      Et je suis d’accord, la solution n’est absolument pas de tout faire valdinguer. Mais nos rêves justement nous permettent de fantasmer d’autres horizons 😉

  11. il me fait penser à ma dernière lecture « Juste un peu de temps ». Et je m’identifie tout à fait à cette femme 🙂

  12. janickmmj dit :

    J’y ai cru, je trouvais un peu triste, et lâche, j’opterai plus facilement pour dialoguer, se faire comprendre, et déléguer, elle n’est pas seule à la maison, mais elle leur a laisser croire que si !

Laisser un commentaire