Un de perdu – Gilles Abier

un-de-perdu    Avec ce titre, je me lance sur les traces de Jérôme et Noukette. Tout petit titre puisque c’est format que les deux loustics privilégient pour leurs rendez-vous. Petit titre mais gros coup de poing. Pour ceux qui douteraient encore du fait que la littérature jeunesse a des choses fortes à exprimer… foncez…

Ici, c’est une double histoire. D’un côté, celle d’Enzo, 12 ans, dont les parents au mode de vie très bohème (et égoïste) ne s’occupent guère, qui l’oublient sans cesse entre l’école, le centre de loisirs, ou pire. De l’autre, il y a Mélanie, dont l’enfant a disparu mystérieusement au milieu d’une foule, 5 ans auparavant. De ces deux destins va jaillir une histoire. Enzo va décider de se faire passer pour l’enfant disparu et de chercher une mère qui le voudra vraiment. Mélanie le reconnaîtra-t-elle comme son enfant ?

Une histoire courte et forte à la fois, à l’issue poignante même si… quand même… mais bon, je vous laisse le loisir de lire cette soixantaine de pages très justes et tout en émotion. J’ai adoré le personnage d’Enzo que j’aurais bien recueilli moi aussi.

Jérôme et Noukette

6 réflexions au sujet de “Un de perdu – Gilles Abier”

    • J’ai surtout été touchée par ce môme dont personne ne s’occupe. Et par les « clés » de la fin

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :