1914-1918 Les trois derniers jours d’un facteur poilu – Spectacle

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. aifelle dit :

    C’était le jour en effet, ça devait être oppressant, surtout lorsque l’on pense que tant de jeunes hommes ont connu des situations équivalentes. Rien ne vaut que l’on sacrifie tant de vies.

Laisser un commentaire