L’affaire clitoris – Loup & Saint-Lô

par | Juin 9, 2021 | Bande dessinée | 26 commentaires

affaire    BD magistrale et essentielle sur ce qu’on a longtemps cru être une minuscule excroissance de chair . L’affaire clitoris est à diffuser très largement.

    Vaginale ou clitoridienne ? Un des plus grands mythes de la sexualité féminine et dont on peine encore à se défaire complètement. Le sexe de la femme… le vagin denté et effrayant, la perspective de brûler damné dans les flammes de l’enfer. Force est de constater qu’en 2021, l’affaire est loin d’être réglée. Le clitoris a encore beaucoup d’encre à faire couler et c’est tant mieux.

    Pulchérie est trentenaire et comme beaucoup de femmes encore, elle va découvrir ce que cache réellement son corps. Elle va découvrir que son clitoris n’est pas uniquement un petit bouton, plus ou moins sensible, à l’orée de son sexe. Cet organe surprenant, en grande partie interne, mesure le plus souvent une dizaine de cms. Un petit pénis interne… Cette révélation va l’emmener, et pour le coup son lecteur avec, sur les traces d’un des plus grands mystères de l’humanité. Ouais, ouais, rien que ça, je vous le dis !

    Cette BD nous embarque dans une enquête et une réflexion passionnantes sur la question. C’est une mine d’informations, historiques notamment. On reste sur les fesses de comprendre que l’exploration de notre clitoris a sans doute été reléguée sciemment au dernier plan.

Récit ou documentaire ?

Tous les liens chez Noukette

    Cette BD réussit avec brio dans un « Plaire pour instruire » que La Fontaine lui-même n’aurait pas renié. On suit les aventures de Pulchérie, un peu comme une enquête, tout en découvrant et rêvant d’aller encore plus loin dans l’exploration de notre propre corps. On nous le confirme : ce n’est vraiment pas sale (rires). J’espère que cette BD va connaître le succès qu’elle mérite, arriver dans un maximum d’établissements de France. C’est une mine d’informations : historiques, anatomiques, culturelles. Et c’est d’une grande ouverture d’esprit. Et ça, j’aime !

Ouverture…

    Je pense qu’il reste encore un cap à franchir dans cette réflexion, néanmoins. L’autrice dit que le clitoris est un organe uniquement lié au plaisir et que c’est sans doute pour cela qu’il a été tu, caché, diabolisé. Je ne suis pas entièrement d’accord. Le clitoris a une autre vertu puissante. Il aide à soulager les douleurs.

    Je me masturbe quand je veux ressentir du plaisir mais pas seulement. Je le fais quand j’ai une migraine, quand j’ai mes règles aussi. Les femmes en travail et qui accouchent devraient également se servir de cette méthode pour déclencher l’accouchement et accompagner les douleurs. La fameuse méthode italienne qui consisterait en un coït pour lancer l’accouchement est une ânerie. La stimulation et l’orgasme du clitoris, eux, sont aidants.

    Chaque organe a sa fonction et celle-ci ne peut être ignorée. Le clitoris est un puissant analgésique. Le corps féminin est si bien fait. Preuve en est : on peut contrôler également le flux des règles. Cela fait plusieurs années que je ne porte plus de protection hygiénique. Je retiens mon flux et je me rends aux WC… il faudra que je vous en reparle. Ici ou ailleurs…

26 Commentaires

  1. Bidib

    à priori le titre ne m’aurait pas du tout attiré, et puis je me dis « ne serait-ce pas à cause de ce tabou dans lequel j’ai grandi qui fait que je suis plus gênée qu’attiré par un tel titre ? » et du coup je me dit que je devrais le lire ^^

  2. Natiora

    L’aspect documentaire me donne envie d’aller y jeter un coup d’œil. Quant à ta capacité à contrôler les flux menstruels je te tire mon chapeau, j’en serais bien incapable.

  3. nathaliesci

    Intéressant ! Je vais l’acheter, la lire et la donner à ma petite belle fille !

  4. lilly

    Le flux instinctif m’intrigue, mais j’ai du mal à comprendre comment cela peut fonctionner… Une BD qui semble intéressante, mais seulement si je la trouve en médiathèque parce que je pense connaître pas mal le sujet.

    • Stephie

      Il faut apprendre à écouter son corps pour le FIL puis à le laisser reprendre sa place, car il sait le faire 🙂

  5. caro

    Ce ne sera pas dans mes lectures prioritaires, tellement d’autres choses à lire en ce moment, mais pourquoi pas quand même ??

  6. nathaliesci

    Ton article m’ayant convaincue, je l’ai aussitôt achetée et lue. Mais j’avoue que je suis un peu déçue… Soit je suis déjà trop vieille 😉 soit je suis passée à côté de quelque chose ! Je n’ai pas apprécié les dessins (à part ceux du clitoris qui sont très beaux) et j’avoue que cette longue réflexion m’a un peu saoulée ! Je pense qu’il y avait effectivement des choses à dire, mais c’est franchement trop brouillon. La partie historique est certes intéressante, mais je suis un peu restée sur ma faim… Pas l’impression d’avoir appris grand-chose ! Bref, ma belle-fille étant bcp plus jeune que moi apprendra peut-être plus de chose.

    • Stephie

      Je suis aussi bien documentée sur la question et j’ai peu appris. Mais je sais aussi que beaucoup de femmes en savent si peu sur le sujet…

%d blogueurs aiment cette page :