Chateauroux 2018 – L’envolée des Livres

Vous aimerez aussi...

16 réponses

  1. Oh, la curieuse que je suis veut les noms de ces auteurs aigris ! 😀 Mais je sais que tu as trop de respect pour le faire sur un blog. ça semble vraiment chouette, ces salons, très enrichissants !

    • Stephie dit :

      Et je ne le ferai pas tout court. Le but n’est pas de dégoiser… et donc me mettre au même niveau.
      Juste de regretter ce mépris idiot.

      Sinon, c’était un super week-end et c’est ce qu’il faut retenir.
      Bisous doux

  2. Antigone dit :

    Tu as tout à fait le droit de te la raconter. Lire est déjà une bonne chose et peu importe ce qu’on lit. Moi je suis déjà contente de ça. Les gens lisent. Après j’ai parfois besoin de lire des livres plus exigeants de temps en temps, histoire de titiller mes neurones et mon plaisir. Et puis d’alterner avec du plus léger aussi parce que ça repose et ça détend et que souvent c’est quand même bien fait. Les livres qui se vendent sont les locomotives qui permettent aux livres moins populaires d’être édités. Tout le monde sait ça. Ce serait bien que les auteurs de “vraie littérature” ne l’oublient pas et remercient les locomotives .

  3. Le mépris malheureusement c’est partout.
    Bon moi j’avoue que parfois je suis agacée de voir toujours les même livres et auteurs dans les top. Pour autant, je suis d’accord avec toi, l’essentiel est que les gens lisent. Et puis n’oublions pas que les “têtes de gondoles” permettent aussi aux éditeurs de publier d’autres textes “plus exigeants” mais peu rentables.
    Le problème n’est pas la littérature (ou lecture si tu préfères) mais le marché du livre qui tend à engrosser les même et à réduire de plus en plus les autres à la portion congrue.
    Après les melons ben qu’ils restent avec leur haute idée de la littérature, on s’en fout.
    Perso, en tant que lectrice, je m’en fiche. Même si je ne suis pas forcément une grande fan de la “littérature populaire” (et puis bon chacun à sa définition de littérature populaire hein), j’en lis et souvent avec grand plaisir (et puis leurs auteurs sont généralement sympas… bon pas tous mais souvent…)

  4. Je n’y suis jamais allée, pourtant il n’est pas loin d’Orléans mais il tombe à des dates qui ne m’arrangent pas ^^

  5. keisha dit :

    Enfin ‘LE’ billet sur Chateauroux! Cette année j’y étais en coup de vent mais j’ai vu l’essentiel! (toi, et ton voisinage ^_^), j’espère avoir plus de temps l’année prochaine. Un peu que c’est bien chateauroux, ville laide mais culturellement au top (même si on me chuchote que les budgets ont baissé). je suis contente d’avoir ces échos du côté ‘auteurs’

  6. Brize dit :

    Bah, les chiens aboient …
    L’essentiel est que tu aies passé de chouettes moments :).
    Et je ne manquerai pas de lire ton nouveau livre, car j’avais vraiment bien aimé le premier.

    • Stephie dit :

      Tu es un amour !
      Je trouve juste dommage qu’on ne puisse pas tous partager une même passion : aimer écrire pour autrui 😉

  7. saxaoul dit :

    Je ne suis pas vraiment étonnée parce que tu racontes là. Je pense que le même phénomène existe vis à vis de la littérature de jeunesse même si elle est un peu mieux estimée aujourd’hui.

  8. alexmotamots dit :

    Oui, tu dois en entendre sur ces salons. De la part des lecteurs aussi, sans doute.

Laisser un commentaire