cyrano    C’est parce que j’ai voulu faire découvrir cette pièce à mes élèves que l’occasion s’est présentée de relire cette magnifique pièce.

De quoi ça parle :

    Edmond de Rostand, à la fin du XIXe siècle, décide de s’inspirer d’un homme de lettres du XVIIe qu’il admire et de lui consacrer une pièce : Savinien Cyrano de Bergerac.
    Il crée une intrigue mettant en scène trois personnages principaux : Cyrano, Roxane et Christian. Christian est jeune et beau, il aime Roxane. Et celle-ci l’aime en retour. Mais Roxane est une précieuse et rêve de jolis mots dont Christian est incapable. C’est alors que Cyrano, affublé d’un nez difforme et amoureux de Roxane dans l’ombre, va prêter sa plume au jeune bélître.
    Roxane se pâme de ces mots d’amour et son coeur s’enflamme. Mais de qui est-elle réellement éprise ?

Ce que j’en ai pensé :

    Voilà une lecture dont on ne se lasse pas. La puissance des mots est telle que n’importe quel coeur brûlé renaîtrait à l’amour.

“Un baiser, mais à tout prendre,qu’est-ce ?
Un serment fait d’un peu plus près, une promesse
Plus précise, un aveu qui veut se confirmer,
Un point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer ;
C’est un secret qui prend la bouche pour oreille,
Un instant d’infini qui a un bruit d’abeille,
Une communion ayant un goût de fleur,
Une façon d’un peu se respirer le coeur,
Et d’un peu se goûter, au bord des lèvres, l’âme.”

    Le personnage de Cyrano est fabuleux car il oscille du railleur lettré au verbe acéré à l’amoureux transi, honteux du peu d’attrait physique dont il a été doté. Et même s’il se prend au jeu, sa grandeur d’âme lui fait garder la dignité de Christian intacte jusque dans les derniers moments.
    Christian et Roxane sont pour moi les archétypes des jeunes gens enfermés dans le règne des apparences. Si on peut les taxer de gens insipides et vaniteux, ils en sont bien punis.
    Je ne vous ferai pas une analyse littéraire de cette pièce, je la réserve à mes pauvres élèves que j’espère éveiller à la beauté de ce texte.

defi_classique