homme_parfait    Et nous sommes sans doute nombreuses à le traquer cet homme parfait…
     Voilà ce qui m’a incitée à accepter la gentille proposition de chez_les_fillesde recevoir ce guide “Au féminin” qui est à paraître dès mercredi, chez Vents d’Ouest.

    Voilà une bande dessinée qui se lit vite, le sourire aux lèvres. Elle se compose de plusieurs parties qui permettent de voir évoluer celui que l’on aimerait être l’homme parfait et qui se révèle être un de ces hommes qui peuplent notre quotidien.
    Le premier chapitre ne m’a pas emballée plus que ça, peut-être parce que ma grande expérience (ben quoi, on peut se marrer…) m’a déjà permis de rencontrer toutes ces situations… ou peut-être parce que ce sont des gags et idées reçues déjà fort développées ça et là. J’ose espérer que les considérations sur l’hygiène ne relèvent pas du vécu… ou que ce n’est pas propre aux jeunes hommes de nos jours… mon grand âge m’a peut-être permis de ne rencontrer que des hommes propres sur eux… En fait, je trouve que cette partie pousse un peu loin les défauts masculins. Mais bon, c’est de l’humour hein ?
    J’ai beaucoup plus ri dès le deuxième chapitre “En avant pour le dressage”. Les “règles élémentaires” sont hilarantes. J’y ai trouvé une ironie bien menée. Par exemple, elle lui offre un arc et des flèches… afin qu’il apprenne un jour à viser… J’ai aimé toutes les manières détournées de faire passer des messages à Monsieur, les petites astuces pour titiller leur ego.
     Bon, je partage avec vous la réplique qui m’a faite pleurer de rire. La demoiselle papote avec une copine. Celle dit commence ainsi :
    – Je me couche avec James Bond, et le lendemain je me réveille avec Shrek !
    – Il était vert ?
    – Non, il pétait au lit !

    Ok… mais il faut voir la tête de la nana… trop drôle…

    Je pense ceci dit que le guide vise essentiellement les jeunes couples et les jeunes gens en général… Je pense que quelques années après, les hommes sont dotés d’autres “qualités”.
    Disons aussi que ce petit guide n’est absolument pas un livre contre les hommes, les défauts féminins sont largement mis en lumière. Et la fin remet largement les choses à leur place. Mais je vous laisse le découvrir par vous-mêmes. Et ce, dès mercredi !

    L’avis moins enthousiaste de ma copine Lasardine.