Quatre lectures à vous présenter cette semaine. Deux envois de Nathan, un livre acheté et dédicacé au Salon et le livre du mois de l’abonnement Ecole des Loisirs.

lulu    Nous avons commecé la semaine avec Lulu Grenadine car mon ti moun trouvait drôle le prénom de la petite fille. C’est une histoire dans laquelle une fillette et sa copine vont faire du poney. Mais Lulu Grenadine n’écoute pas les conseils et veut n’en faire qu’à sa tête. Et cela lui joue des tours. Elle s’en sort bien au final, avec juste une bonne peur. Ce n’est pas le livre de l’année mais la leçon du “j’écoute les adultes” arrive à point nommé pour mon petit casse-cou en herbe. C’est toujours ça de pris.

 

    Ensuite, nous avons poursuivi avec une valeur sûre : les p’tites poules ! Encore une fois, unptites poules pur régal. Le grand talent des auteurs réside selon moi dans ce qu’ils parviennent à la fois à amuser et éveiller les enfants, mais aussi de faire des clins d’oeil à leurs parents. De fait, mon fils et moi prenons autant de plaisir à nous plonger dans ces aventures. Dans cet opus, les jeunes poulets de la basse-cour vont partir au secours de leurs parents qui ont été pétrifiés par un horrible serpent-basilic. Et sur leur route, ils vont trouver Lancelot qui va se joindre à eux pour l’aventure ! Comme à chaque fois, c’est drôle, plein de clins d’oeil culturels ! En bref, on en redemande !

 

mariage simon    En troisième position (par ordre de lecture), mon loulou a voulu lire l’album du mois reçu à l’école par le biais de son abonnement à l’Ecole des Loisirs. Dans ce joli album, Simon le cochon résiste à sa mère qui a décidé de le marier coûte que coûte et en plus de lui choisir sa compagne. Elle fait même appel à une marieuse chargée de recruter des cochonnes. Mon fils a bien ri de cette histoire. Moi, j’ai détesté. Dans un premier temps, Simon ne veut pas des cochonnes moches… super, seules les belles ont donc le droit de se marier… ensuite, il ne veut pas des prétentieuses… certes… de plus, l’utilisation récurrente du mot “cochonnes” a fini par créer une envie irrésistible de rire, d’autant que dans certaines phrases mon fils et moi avions sans aucun doute, un degré de lecture différent. Au départ, une bonne idée sur la liberté de choisir l’être aimé, au final pas de coup de coeur pour moi.

    Et pour finir, un chouette album dans lequel un homme très grand vit avec une femme toute petite. Le pauvre monsieur-cabosse-webhomme ne cesse de se cogner la tête partout. Alors son épouse cherche tout un tas de moyens pour régler le problème. Bien évidemment, ça ne marche jamais et on rit de page en page des déconvenues de notre pauvre monsieur Cabosse. La fin est savoureuse et je valide le choix du couple à 100%. Mon fils et moi, vous le conseillons si vous souhaitez passer un moment de bonne humeur.

 

 

mercredi