delaney    Pourquoi ? Parce que Solène des Editions du Cherche-midi est un elfe du Père Noël, ou bien parce qu’elle lit dans mes pensées. Merci des découvertes que tu me permets en tout cas.

De quoi ça parle :

    Michael Newman est architecte et vit à Londres. Il a vu sa vie complètement bouleversée quand la femme qu’il aimait (sans toutefois parvenir à le lui exprimer convenablement) a été sauvagement assassinée. Madeleine était une femme au passé mystérieux. Et même plus que Michael n’aurait pu l’imaginer.
    Quelques années après la perte de Madeleine, alors qu’il est en Suisse, il va voir de nouveau sa vie basculer et les ennuis s’accumuler autour de lui. Pourquoi un objet ayant appartenu personnellement à Madeleine est-il dans les effets personnels d’un couple occupant le même hôtel que lui ? Qui sont ces femmes dont il va apprendre qu’elles ont été assassinées dans les mêmes circonstances que Madeleine ? Et pourquoi semble-t-il se trouver à l’épicentre de la tourmente ?

Ce que j’en ai pensé :

J’ai trouvé l’idée intéressante et le suspense est assez bien conservé sur l’ensemble du roman. Le style est fluide et la lecture avance vite.
    Toutefois, ce roman ne figurera pas parmi mes coups de coeur. Je lui ai trouvé pas mal de lenteurs et à l’opposé, parfois, des raccourcis un peu faciles pour contourner certains obstacles.
    De bons ingrédients sans hésiter, mais je n’irai pas dire comme le Times que “c’est un livre qu’on n’oubliera jamais”. Je penserai certes longtemps à ce qu’on apprend des expérimentations nazies… mais pas nécessairement au roman lui-même.