Derrière la grille, mon amour

Vous aimerez aussi...

18 réponses

  1. valerie dit :

    Dur de partager celui qu on aime, de ne l’avoir que par intermittence, d’être du mauvais côté du portail…mais en même n’est ce pas encore plus dure pour celle qui est de l’autre côté. Beaucoup de sensibilité.

    • Stephie dit :

      On ne sait pas ce que vit celle qui est de l’autre côté. Peut-être ne sait-elle pas. Peut-être trouve-t-elle son équilibre ainsi, elle aussi.
      Etres de papier…
      Toutes les vies sont différentes, tous les choix le sont également.
      Bisous doux

  2. Je rejoins Valérie, ton texte est d’une grande sensibilité. Difficile à vivre quand on se retrouve dans un tel cas de figure.

  3. Mylene dit :

    superbe texte <3 (j'ai du mal avec ce genre de photo "flou" donc je n'ai pas réussi à mettre des mots dessus 😀 )

  4. Quel beau texte!
    J’ai complètement séché sur la photo!

  5. Leiloona dit :

    Juste envie de dire à ce personnage, allez, viens avec moi, recule. Cette folie de passer ce portail et ces questions ne t’apporteront rien, et ne servent à rien. Quelle idée de vouloir se faire du mal, hum …

    Quant à savoir qui est l’autre, sait-on déjà qui nous sommes, nous ?! 😀 Bref, oui, de la sensibilité, mais de la douleur surtout… je te dépose un bisou sur la joue.

    • Stephie dit :

      Oui, j’ai reculé et je suis rentrée. Métaphoriquement, j’entends 🙂 ce qui est bien avec la neige, c’est qu’elle engloutit nos pas et nos larmes 🙂

  6. Manue Rêva dit :

    Je ne vois pas tant de douleur que ça … Il interroge ton texte, sur l’amour et sur ce que l’on peut donner ou recevoir. Je crois qu’on peut aimer plusieurs personnes à la fois, sans forcément faire souffrir l’autre (un nouveau débat pour ton blog ?). Joli texte en tout cas 🙂

  7. Nady dit :

    La thématique de ton texte est juste extra à partir de cette photo ! Chapeau miss ! beaucoup de textes avec des questionnements d’ailleurs cette semaine 😉 et la force de cet atelier réside aussi dans l’échange qu’on peut avoir entre nous de nos ressentis et particulièrement ici, après ton texte… La douleur dont parle Leiloona, je peux effectivement l’entrevoir à travers ce portail mais de là à reculer et manquer de vivre un « amour » (je préfère le nommer « bonheur » car le terme me semble plus adéquat à la situation) et en donner en retour, serait fort dommage mais bon, comme tu le dis si bien dans une de tes réponses « Toutes les vies sont différentes, tous les choix le sont également. ». Juste merci pour cela et pour tout !
    belles fêtes de fin d’année miss !

    • Stephie dit :

      Elle recule car ce n’est pas sa vie. Mais cela ne va pas forcément l’empêcher de vivre son amour avec lui. Différemment, sur d’autres temps 😉

      • Nady dit :

        Je comprends aussi. Comme je peux aussi comprendre qu’elle lui tourne un jour le dos car difficile de construire quelque chose en parallèle. … Quoique. .. Lui y arrive bien…. Une situation délicate… Comme la vie peut être taquine parfois à corser le chemin de quelques uns 😉

      • Stephie dit :

        On peut tout comprendre en effet. Chacun vit comme il le peut, et cherche le bonheur. Il faut juste accepter que chacun ne suive pas le même chemin de vie. Sans juger 😉

  8. Benedicte D. dit :

    Un texte super bien écrit, avec une grande simplicité, sans pathos, bien construit. …Je ne vois pas de souffrance violente dans ce que tu as choisi de raconter. ….Ce n’est peut être pas très moral mais je suis convaincue qu’un homme ou une femme peut aimer d’amour plusieurs personnes à la fois. …après c’est sûr que cela complique un peu la vie et oblige à mettre en place des cloisonnements pour ne faire souffrir personne. …plein de trucs à debobiner depuis ton texte! !!!

    • Stephie dit :

      Tes mots me touchent Bénédicte. Tous. J’aime lire des paroles aussi ouvertes et aussi tolérantes. Je pense aussi qu’il est possible d’aimer plusieurs personnes. Mais tu as raison, cela complique drôlement la vie.

Laisser un commentaire