Dans le ventre de la Terre – Roumiguière / Ducassé

par | Déc 24, 2016 | Enfants | 8 commentaires

ventre    Rien de tel que de s’offrir les mots de Cécile Roumiguière la veille de Noël. Cette fois accompagné des dessins de Fanny Ducassé, le texte Dans le Ventre de la Terre m’a littéralement enchantée.

    Les mots de Cécile Roumiguière, ils me collent à la peau depuis des années : roman court ou long, album court ou long… Peu importe le format, l’ivresse est toujours là. Ce que j’aime encore plus, c’est que d’album en album, grâce à elle, je découvre de nouveaux univers graphiques. Et cette fois, c’est avec Fanny Ducassé qu’elles nous proposent Dans le Ventre de la Terre.

    Alors tournez les pages avec lenteur, ouvrez les yeux en grand. La magie de la création est là. Tout doucement, au chaud, l’enfant grandit et se déploie. Lentement, entre les pages, l’enfant vous convie, de loin. Tout est suggéré, la métaphore se file de page en page. Un magnifique hommage à la femme, qui crée, qui se fait matrice. A celle qui, au plus profond de son intimité, cache le renouveau, crée le monde. A celle qui, finalement, est le Monde. La Terre.

    Beauté de l’écriture, des phrases qui se font voix, des mots qui se font chant. Mais aussi splendeur des pages tournées, des traits qui ravissent, des couleurs qui étourdissent. En un mot : poésie !

Histoire de vous appâter, un extrait, comme un bonbon :

« Dans le ventre de la Terre, il y a un enfant. Minuscule. Oublié ?
Il dort beaucoup. Ses cheveux lui font un oreiller, ses pieds caressent la mousse du rocher.
D’abord point en suspension, il se meut, se tourne, valse sur lui-même entre les parois sombres. Et devient multiplication. Il devient tissage, un fil après l’autre, il s’étend, il croît.
Bientôt, des bouts de lui effleurent la paroi.
Dans le ventre de la Terre, l’enfant grandit. Ni jour ni nuit à compter, seulement les tours de cette grotte, cette caverne, où il flotte, seul, et se met à rêver. »

Aimé également par Noukette et Jérôme, forcément.

 

 

8 Commentaires

  1. Jerome

    Qu’il est beau cet album. Peut-être davantage à offrir aux adultes qu’aux enfants d’ailleurs.

%d blogueurs aiment cette page :