Les enfants indociles – Marie Charrel

enfants indociles    Vous voulez une seule bonne raison de lire Les enfants indociles de Marie Charrel ? D’accord ! C’est un super roman.

            Les enfants indociles, c’est avant tout l’histoire de Claire Jarnon. Ayant un peu renoncé à ses grandes ambitions de journalisme, elle écrit les pages horoscope d’un petit journal. La monotonie de sa petite vie va être bousculée par une nouvelle excentricité de sa grand-mère. Celle-ci a disparu de sa maison de retraite et Claire la connaît, il y a davantage de chances qu’elle ait fugué plutôt qu’il ne lui soit arrivé malheur.

    Cap ou pas cap ? Voilà ce que lance la grand-mère à sa petite fille. Les défis comme lorsqu’elle était enfant. Mais des défis de grand, à présent. Claire a beau être habituée aux folies de sa grand-mère, elle trouve que cette fois, elle va tout de même un peu loin. Et puis, cela fait remonter l’histoire de ce père qui, un beau jour, s’est levé et a tout quitté, sans jamais se retourner ni laisser de traces.

    J’ai dévoré ce roman. J’ai tout aimé : la quête de soi, la relation entre Claire et sa grand-mère (tout en implicite puisque… mais je ne vais pas vous spoiler), la mise en abyme autour de l’écriture, la manière de transformer du réel, du vécu en de la matière littéraire. Et c’est joliment écrit, en plus. On ne va pas bouder son plaisir !

    J’avais beaucoup aimé le premier roman de l’auteur ; j’étais très stressée à la lecture de celui-ci. Un second roman, aux Editions Rue Fromentin (qui avaient publié l’excellent roman de Bertrand Guillot), c’est un rendez-vous particulier. Marie Charrel montre qu’elle sait écrire et sa plume s’affirme. Bravo pour ces mots, pour cette histoire que je vais porter longtemps avec moi. Alors, surtout soyez des Enfants Indociles.

 

20 réflexions au sujet de “Les enfants indociles – Marie Charrel”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :