Les Fragiles – Cécile Roumiguière

Fragiles    Quand une auteur qu’on aime publie dans une maison qu’on aime, voici ce que ça donne : Les Fragiles de Cécile Roumiguière.

    Ce roman raconte principalement l’histoire de Drew, adolescent de dix-sept ans, dont la vie est un peu restée coincée le jour de ses neuf ans lorsque son père a commis l’irréparable. Dans son sillage, rencontrez Sky, jeune fille aussi décalée que lui, pour d’autres raisons. Lesquelles ? Les siennes. Elle est secrète, Sky. Ces deux personnages appartiennent à ceux que l’on pourrait nommer les fragiles.

    Tout démarre donc ce jour-là, pour Drew. Avec ce père qui fait une énorme connerie. Une de celles qui arrive. Mais ce qui ne doit pas arriver c’est la manière dont le père réagit, dont le père justifie, dont le père nie l’événement. Allez pousser correctement quand celui qui est censé vous montrer l’exemple, vous guider, se comporte de cette manière.

    Drew va donc voir défiler les années, grandir comme il peut, sentant monter en lui le dégoût pour un père auquel en plus, il n’arrive pas à plaire : pas assez costaud, pas assez sportif, trop bon élève. Drew va tout tenter pour plaire à celui qu’il exècre pourtant. Et souffrir, tellement. Chaque jour.

    Dans tout ce sombre, il y a Sky. Vêtue de noir, elle est pourtant la seule à lui donner un peu de lumière. Mais si leurs liens sont forts, la jeune fille est indépendante et parfois, c’est compliqué entre eux.

    Fragiles, on vous l’a dit.

    Le roman démarre lorsque Drew a dix-sept ans, le père a refait sa vie avec une autre femme, dans le Sud. Il vient en région parisienne ce jour-là et on le sait d’entrée de jeu, ça va mal se passer. Cécile Roumiguière retisse tous les liens de cette sombre histoire, nous ramène par bribes dans le passé de l’enfant, nourrit le présent de touches du passé. Ca pique, ça gratte, ça met mal à l’aise. Et ça fonctionne drôlement bien !

    Ce n’est pas la première fois que je le dis mais je le répète, la littérature que certains qualifient péjorativement de « jeunesse » aide nos adolescents à bien grandir. Cécile Roumiguière fait partie de ces auteurs qui ne cherche pas la facilité, qui observe la société dans laquelle nous vivons et va appuyer là où il fait bon de prendre conscience de la réalité. De livre en livre et de thème en thème, Cécile nous montre la palette de sa sensibilité et son engagement réel, par la littérature notamment.

    Merci d’écrire si bien et si juste ! Ce ne sont pas Jérôme et Noukette qui me contrediront.

16 réflexions au sujet de “Les Fragiles – Cécile Roumiguière”

  1. Je ne connais pas encore cette auteure, mais ce que tu dis d’elle semble en faire une incontournable… je pars en quête du côté de ma médiathèque, donc! bisous!

    Répondre
  2. Ah non alors, je ne vais pas te contredire ! Et pour moi, plus que de la littérature jeunesse, c’est de la littérature tout court.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :