La cavale du Dr Destouches – Malavoy / Brizzi

par | Sep 30, 2015 | Bande dessinée | 34 commentaires

La cavale du Dr Destouches    La simple couverture est promesse d’angoisse. Quel sombre personnage que ce Destouches dont Malavoy et les frères Brizzi nous offrent l’histoire…

    Je dois l’avouer, je n’ai jamais lu ce qu’a écrit le très contesté Louis-Ferdinand Céline, plus connu sous son nom de plume que sous son véritable patronyme. Et la lecture de cette BD a enfin attisé ma curiosité. Je le lirai prochainement, c’est évident.

    C’est en 1944 que cette BD nous entraîne. Le Dr Destouches réussit, grâce à de faux papiers, à fuir la France avec son épouse. On le voit traverser une Allemagne en pleine guerre, tentant de survivre tout en exerçant son métier de docteur. Le scénario de Malavoy présente un personnage très ambivalent dont on ne sait pas toujours dire s’il est drôle, odieux, opportuniste, dévoué. Je trouve d’ailleurs que c’est le grand intérêt de l’histoire : ne pas prendre parti et laisser planer un doute sur l’homme. Rien n’est dit des écrits antisémites de Céline. Sans doute parce que le sujet n’est pas là. On nous donne essentiellement à voir un homme tentant de sauver sa peau, ménageant l’occupant mais soignant ses compatriotes. On sent le grand intérêt et la documentation précise de Malavoy sur son sujet.Destouches 1

    De plus, le dessin est une merveille. Les frères Brizzi offrent une véritable oeuvre d’art. J’ai lu que l’un d’entre eux avait davantage planché sur les décors et l’autre sur les personnages. Je suis bluffée à l’idée de deux dessinateurs travaillant conjointement et se complétant l’un l’autre. Une BD en noir et blanc, toute en nuances de gris devrais-je dire. Un dessin d’une précision impressionnante aux détails que l’on sent très travaillés, rendant à merveille chaque expression. Alternent des dessins de personnages très laids avec d’autres plein d’harmonie, créant un délicieux contraste. Des planches qui flirtent avec le burlesque, qui n’hésitent pas à représenter toute la palette du bas corporel. Un livre magnifique qui ne peut laisser indifférent.

la bd de la semaine

                                           tous les liens chez Noukette.

34 Commentaires

  1. Sandrine

    Humm… le graphisme est tentant, le sujet aussi. Mais tu écris d’un côté que l’auteur ne prend pas parti et d’un autre, qu’il n’est pas fait mention des écrits antisémites de Céline : c’est prendre parti ça, non ? On ne peut pas présenter ce type en passant sous silence sa haine…

    • Stephie

      Je comprends ton commentaire. Justement, je pense qu’il ne traite pas cela pour ne pas être obligé d’émettre un avis personnel. Il parle du reste. Je t’assure que c’est bien fait

  2. noukette

    Très intriguée je dois dire… Je connais trop peu Céline, il serait urgent que je me penche sur la question un jour…

  3. Mo'

    Il ne me tentais pourtant pas cet album à la base. Tu as le chic toi !! 😛
    Merci ton avis 😉

  4. Louise

    Je veux le lire, mais c’est dommage que le côté antisémite soit passé sous silence car les lecteurs qui ne connaissent pas Céline n’ont pas toutes les informations. Ça ne doit pas être le propos de la BD, mais alors pourquoi il va se réfugier en Allemagne. En tout cas tu donnes envie de découvrir ce livre .

    • Stephie

      Je ne connais pas assez Céline pour te répondre mais cette BD m’a donné envie de fouiller

  5. Heclea

    Et voilà, une BD de plus que je note… Il va falloir que le Père-Noël soit ultra généreux cette année 🙂

  6. lasardine29

    Je ne suis pas hyper calée au sujet de Céline et je dois avouer que je suis bien intriguée là! Je note!

  7. adèle

    J’ai lu cette année le pavé du « Voyage au bout de la nuit ». C’est juste extraordinaire.

  8. sabariscon

    Oui je confirme pour le Voyage, extraordinaire! Mais cet album aussi me tente beaucoup et quel graphisme manifestement!

  9. Marguerite

    Le dessin a vraiment l’air d’une merveille ! L’histoire ne m’intéresse qu’à moitié mais je note surtout pour les dessins…

  10. Yv

    Ses romans sont extras, ses opinions nettement moins, c’est un personnage tellement diviseur qu’il ne peut qu’intéresser. Je vais aller jeter un coup d’œil sur cette BD

    • Stephie

      Comme quoi, s’intéresser aux auteurs derrière leur oeuvre n’est pas toujours une bonne idée 😉

%d blogueurs aiment cette page :