Le premier mardi, c’est permis (46)

 nuit d'amour parfaite   Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que j’ai une tendresse particulière pour les guides de la Musardine, notamment leurs géniaux « Osez ». Je ne peux m’empêcher de repenser en gloussant au premier débriefing « Osez » que nous avions eu dans un bar à cocktails avec des copines blogueuses. Grand moment d’anthologie !

    Me voilà en ce mardi avec les deux derniers titres de Marc Dannam. Je n’avais pas trop aimé son 699 gages érotiques mais je m’étais bien marrée à l’époque en le lisant avec mon kiné. Ah Kinélandparadise, quelle époque ! Tu me manques, mon grand !

    Enfin, revenons à mes lectures. Il paraît que sur un blog de lecture, on doit parler lecture et pas de soi… Vu mon ego surdimensionné, ça va être compliqué, mais bon.

    Tout d’abord, je vais vous parler du petit guide « Osez une nuit d’amour parfaite ». Guide à utiliser si vous êtes un peu novice ou pas très au fait. Si vous avez une sexualité régulière et épanouie, je ne suis pas certaine que vous y apprendrez grand chose. Néanmoins, je dois féliciter l’auteur pour son très grand sens de l’humour. Je me suis marrée tout du long avec ses « tue-l’amour ». J’ai adoré le ton et les situations envisagées. J’ai imaginé successivement le pauvre amant à qui l’on coincerait le sexe dans la fermeture éclair, celui qui nous peloterait les doigts huileux après le repas, celui qui aurait mangé de l’ail et je me suis rappelée un amant qui pour s’être rasé de trop près deux jours avant m’avait bien irrité la peau… Un bon petit guide pour ceux qui se lancent, ceux qui n’ont jamais passé le cap de la nuit complète ou pour ceux qui stressent un peu. Un guide qui, comme tous ceux de la collection, rappelle que le plaisir et le respect de l’autre sont les maîtres mots. Qui rappelle également que rien n’est figé et que nous ne trouvons pas tous l’excitation et le plaisir dans les mêmes pratiques. Une manière décomplexée d’envisager les choses que j’aime. Quoi de plus naturel que le sexe quand on y pense.

111 défis    111 défis érotiques est un livre qui vous propose de réinventer votre quotidien sexuel. Des défis classés par thèmes avec des niveaux de difficultés allant de Q à QQQ. J’étais assez assez contente, honteuse, excitée (barrez les mentions inutiles) de m’apercevoir que j’en avais déjà réalisé environ 70… Dans celles restantes, je dois reconnaître que je suis assez réticente à :

  • faire l’amour dans un arbre : je ne suis pas un koala et j’ai le vertige
  • pratiquer le fist-fucking… : c’est gros un poing hein…
  • pratiquer la flagellation : j’ai la peau trop sensible
  • faire l’amour dans la neige : trop frileuse
  • avec des frères et soeurs… no comment…
  • avec un travesti…

Par contre, il y en a d’autres… Faire ça avec une célébrité par exemple. Si vous passez par là, utilisez le formulaire de contact bien évidemment… Dans un lieu historique. Cela me fait penser au film Le grand méchant loup et faire l’amour au château de Versailles… ça me laisse rêveuse. Vous me pardonnerez de pas vous confier ceux que j’ai déjà réalisés ni ceux qui me tentent encore… Pour le coup, je crains trop de mails via le formulaire de contact, hi hi hi.

Et vous qu’avez vous osé ce mois-ci ? Manika joue les impudiques, Amandine a osé le strip-tease, Sarah tente les réalités virtuelles, Mylène revient à Crossfire, Marion fait dans les nuances, Noukette fait dans le porno graphique, Parthenia est fidèle à son corsaire, L’Irrégulière aurait rajouté un homme plutôt qu’une femme, La Lorelei nous parle d’attraction (ou non) des corps, Anne-Véronique suit les conseils littéraires de Jérôme qui lui s’est infiltré sur un tournage porno…

Mardi-c-est-permis

34 réflexions au sujet de “Le premier mardi, c’est permis (46)”

  1. Ah bah si ! tu me connais je veux savoir lesquels tu as déjà testés !! C etait une grosse perche que tu as tendu à ma curiosité 😉

    Répondre
  2. Le fait de parler de toi, donne du piment a tes billets du mardi car tu le fais drôlement bien !! Je suis curieux de connaitre les 111 défis 🙂

    Répondre
  3. pas de lecture coquine ce mois-ci, j’ai bien trop à faire depuis notre soirée de pouffes (tiens faut que je me désinscrive au fait). J’adore tjs tes billets et quand tu debrieferas Graz je veux être là 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :