L’empreinte de toute chose – Elizabeth Gilbert

Vous aimerez aussi...

33 réponses

  1. Leiloona dit :

    Hum, je ne comprends pas trop la dernière phrase … Ce doit être les brumes matinales … Mais selon moi on peut trouver des choses qui nous écartent de notre chemin et de notre épanouissement … On se leurre si souvent.
    Je serais plutôt pour dire que notre épanouissement passe par une multitude de chemins. Ce qui m’épanouissait à 15 n’est plus mon nirvana actuel.

    Sinon je comprends ce que tu veux dire pour l’énergie du bouquin. Mais pour moi, celui que j’ai lus était trop focalisé sur le côté spirituel …

    • Stephie dit :

      Je vais retourner lire ma dernière phrase alors… Parce que les brumes matinales ont été rudes à dissiper ce matin de mon côté aussi.
      Je ne peux pas faire de comparaison avec « Mange, prie, aime » mais je pense avoir un lu roman davantage historique que spirituel 😉

    • Stephie dit :

      J’ai rajouté un edit spécialement pour toi 😉

  2. aifelle dit :

    Tu vas me faire regretter de l’avoir refusé, j’avais été déçue par le précédent. Par contre, j’avais aimé « mange, prie, aime ».

  3. Leiloona dit :

    Pas lu « mange prie aime », mais son précédent … Me rappelle plus du titre.
    Je pige mieux ta phrase (le 2è café sans doute) ! 😉 L’équilibre, le bonheur … hum les deux sont à chercher dans de petits instants, mais pas dans la durée.

  4. Leiloona dit :

    (et puis le prof de philo m’a toujours dit que le désir n’existait plus une fois l’objet désiré atteint …)

  5. jostein59 dit :

    Je ne serais pas allée naturellement vers ce livre et ton avis me porte à croire que c’est un tort. Si l’occasion se présente, je me laisserais peut-être tenter.

  6. Louise dit :

    Je n’ai pas lu Mange, aime , prie; ni l’autre (que personne nomme, donc je ne connais pas le titre) et celui ci à cause de ta dernière phrase ( enfin grâce à l’édit) je pourrais me laisser tenter, et surtout si en plus ça parle de mousse ;
    Par contre comme dit Leiloona si c’est trop spirituel je préfère passer. Je déteste tout ce qui dit: apprendre à se connaître…. se ressourcer….

    • Stephie dit :

      Le personnage apprend à se connaître, c’est un roman initiatique mais c’est clairement plus un roman historique, un destin de femme. Pas un truc spirituel. Je n’aime pas ça non plus.

  7. Syl. dit :

    Bonjour, Je pense que je pourrais aimer… mais 600 pages !!!

  8. noukette dit :

    Un pavé quand même…! Vu que je lis comme un escargot je passe mon tour pour l’instant…! Mais je garde l’idée… 😉

  9. Caro dit :

    J’ai adoré  » Mange, prie, aime » et je suis curieuse de voir ce que Gilbert donne dans un roman…Je note !

  10. Très tentée par ce roman, je vais attendre la sortie en poche 😉

  11. Mrs Figg dit :

    Ta présentation me donne très envie de découvrir ce roman et les 600 pages ne me font pas peur !

  12. lasardine dit :

    ton billet est alléchant dis donc!! je suis quand même freinée par le nombre de pages (c’est con c’est con!!) mais je note le titre, bien sûr, pour j’espère plus tard!

  13. laurie lit dit :

    Argh je le veux. Je n ai pas lu mange prie aime j ai bloqué sur le titre ( c est bête) mais ta chronique donne très envie.

  14. alexmotamots dit :

    600 pages et pas pressée de voir la fin ? Il doit vraiment être bien.

  15. dan dit :

    J’ai lu Mange, prie, aime… Malgré des longueurs, j’en garde un bon souvenir… je me laisserais peut-être tenter par celui-là.

Laisser un commentaire