Libres – Manifeste… – Ovidie & Diglee

par | Nov 15, 2017 | Bande dessinée | 36 commentaires

libres    Quand je lis ce genre d’ouvrage, je m’aperçois que le rdv « Le premier mardi, c’est permis… » me manque car Libres aurait été l’ouvrage parfait pour ce jour-là.

    Libres d’Ovidie et Diglee a le format BD mais ce n’en est pas tout à fait une. Ce n’est pas non plus un roman graphique, pas tout à fait un essai non plus. C’est quelque chose de gai, de frais et de fort intéressant : un peu comme la femme en somme. Néanmoins, je voulais profiter de ce rdv hebdomadaire qu’est la BD de la semaine pour vous présenter ce petit OVNI.

    Je suis très attentive au travail d’Ovidie qui est une femme que j’admire beaucoup. Elle est très engagée sur la question du sexe et du plaisirs féminins, sur les questions de respect et donc de diktats que la société nous impose. Je l’avais découverte en lisant le guide Osez découvrir le point G qui est, selon moi, le meilleur des guides de la collection. Le ton est léger mais le propos sérieux et précis. Amis lecteurs, procurez-vous le et allez plus loin dans votre épanouissement sexuel.

    Voilà, y avait longtemps… Stephie se remet à nous parler cul. Ouais, mais qu’est-ce que c’est bon et Dieu ce que c’est encore tabou. Ce manifeste est le cadeau parfait à mettre sous les sapins, les amis. Le meilleur cadeau ! Il est temps qu’on arrête de se pourrir la vie avec les diktats. Et je suis d’accord.

    Après une présentation des auteurs, le livre se compose de quinze chapitres éclairants sur les choses qu’on veut nous imposer et qui sont le résultat de siècles de mauvaise foi :

  • la fellation, c’est bien et si tu avales, tu auras un teint de pêche. (Alors messieurs, on vous conseille de vous l’appliquer sur le visage)
  • un anus d’homme est aussi pénétrable qu’un anus de femme… et pourtant dans l’inconscient collectif, l’homme se le garde bien pour lui, son précieux petit trou…
  • le sang des règles, c’est sale… mais la sodomie, on peut (ben ouais, le caca, c’est moins sale…)
  • les poils des hommes, c’est normal mais les polis des femmes, c’est crade… (ben voyons…)

et bien d’autres choses. Ovidie ne se positionne ni contre la fellation, ni contre la sodomie, ni contre rien d’ailleurs. Ce qu’elle prône, c’est la liberté de chacun de faire ce qu’il désire vraiment de son corps. Les seuls pratiques sexuelles valbles sont celles que vous avez réellement désirées, et non celles de personnes vous prétendant qu’elles vont vous faire découvrir ce qu’est le vrai plaisir sexuel…

« La seule certitude qu’il nous reste en matière de sexe :

nous sommes les seules décisionnaires de ce que nous faisons de notre corps

et rien ni personne ne devrait jamais nous dicter notre conduite. »

Ovidie.

    N’oublions pas les planches de BD de Diglee qui sont savoureuses. Le dessin est drôle et le trait vraiment réussi. Cette alliance de son travail et du texte est parfaite. Voici le genre de dessinatrice que je rêverais voir s’intéresser à l’héroïne de mon roman. Diglee, si tu passes par là… ou si les éditions Delcourt… enfin voilà…

    Je vous invite maintenant à me suivre pour aller voir ce que mes comparses du mercredi ont déniché en matière de BD.

 

     

   Lasardine                                                 Mo’                                     Sabine (carré jaune)

     

         Nathalie                                            Sabine                                              Jérôme

     

          Caro                                                   Noukette                                          Jacques

     

      Enna                                               Enna                                                   Mylène

    

      Azi Lis                                                        Saxaoul                                        Blandine

      

           Cristie                                             Bouma                                Etagère Imaginaire

    

  Amandine                                         Fanny                                                     Khadie

                                                            

                           Karine

 

36 Commentaires

  1. Mo'

    C’est le genre de cadeau que j’aimerais offrir à un mec, en fait. Parce que nous, de ce côté-ci du « camp de la guerre des sexes », je crois qu’on est assez convaincues que les « on dit que », « je te dis que », « avec moi ça sera différent »… sont des discours d’un autre temps. Mais quand on le dit à son compagnon, dans un échange où finalement chacun cherche à convaincre l’autre que son point de vue est pertinent, on a souvent l’impression d’être des grosses affabulatrices ou des « coincées » tout simplement. Donc oui, un parfait cadeau qui fera (j’espère) réfléchir certains hommes et plaira à un paquet de femmes. Je note 😉

    • Stephie

      A mettre entre toutes les mains, je t’assure. Parce que certaines femmes en ont tout autant besoin que leurs mecs… et ça fait un peu peur, en fait

      • Mo'

        Là, je suis bien d’accord !

      • Stephie

        J’aime quand on est d’accord 🙂

  2. jacques viel

    Je ne vois pas les images, ni les liens vers les sites des copains/copines…
    Donc, difficile de juger cet album (du moins, l’aspect graphique), mais le propos « libéral » est intéressant.

  3. Enna

    j’aime beaucoup la thématique de cet album et j’aime aussi beaucoup Diglee qui a vraiment un bel état d’esprit.

    • Stephie

      Je ne connaissais pas trop Diglee, mais je suis fan des propos d’Ovidie

  4. Mokamilla

    Je n’avais pas été très convaincue par un de ses albums dont j’ai oublié le titre. En revanche, le propos de celui-ci me paraît particulièrement intéressant… C’est donc noté.
    (Et reprends donc les rendez-vous du mardi s’ils te manquent !!!)

    • Stephie

      Disons que cela ne générait plus les échanges que j’attendais 😉

  5. Blandine

    Je rejoins le commentaire de Mo’ et ta réponse 😉 mais pas certaine d’avoir envie de le lire pour autant.

  6. caro

    Tu dis que ce n’est ni un roman graphique, ni un essai, mais ça se présente comment ? Les illustrations que tu présentes font penser à un roman graphique… Je me laisserai bien tenter, à l’occasion.

    • Stephie

      En fait, j’ai montré les pages dessinées. Mais le reste c’est du texte, en fait. Comme dans un essai.

      • caro

        Et globalement, c’est du 50 % dessin / 50 % essai? Faudrait que je le vois en librairie je pense, car ça m’intrigue encore plus 😉

      • Stephie

        C’est beaucoup plus de texte que d’image mais c’est vraiment très lisible et accessible.
        Ovidie traite un sujet par chapitre d’environ 3 pages de texte au milieu desquelles il y a des illustrations. Et chaque chapitre se clôt par une planche de bande dessinée.
        (Je vais rajouter cette précision dans l’article, d’ailleurs. Je te remercie pour cette question judicieuse)

  7. lasardine29

    l’angle est intéressant, je vais voir si je peux me le procurer car j’aime ce que tu en dis

    merci pour l’accueil de notre RDV! j’ai encore noté de belles choses!

  8. Amandine Au Fil des Plumes

    Cette BD tombe à pic! Je suis en pleine lutte contre les pressions sociales en ce moment! Alors là, ça parle de sexe mais il faudrait peut être envisager la même chose pour la question de la femme d’intérieur modèle et de la maman parfaite….

    • Stephie

      Mais ça va ensemble, je crois. Il ne faut pas différencier, c’est ce qui tue la femme.
      Stop aux injonctions de tout bord.
      et des trucs sur la mère parfaite, il y en a déjà plein les rayons 🙂

%d blogueurs aiment cette page :