Si tu me le demandais – Emily Blaine

    Emily Blaine, c’est celle que l’on surnomme la reine de la romance à la française. Et je ne l’avais toujours pas lue. Avec Si tu me le demandais, je répare cette lacune.

    Des années que j’hésite tout en m’extasiant devant l’ampleur du phénomène. Emily Blaine, c’est tout de même celle qui a réussi à gêner une dédicace Gallimard en Salon du Livre de Paris tant la foule de ses fans était grande. Alors à une époque où le mépris pour la littérature dite « féminine » a encore de belles heures, un tel enthousiasme fait plaisir. Rencontrée lors d’une signature et d’un salon, auxquels nous étions toutes les deux invitées, j’ai eu envie de lire son dernier titre : Si tu me le demandais.

    Ce roman raconte l’histoire de Cooper qui a perdu la femme de sa vie quelques années auparavant. Il élève seul Cécila, désormais adolescente. Cet homme sensible s’enferme dans le travail et la douleur. Personne ne peut lui faire parler de Laura, même pas sa propre fille. Or celle-ci souffre de cette absence de dialogue au sujet de sa mère disparue, dont elle n’a pas de souvenir.

    A cette histoire va se greffer celle de Julianne, rencontrée par hasard lors d’une soirée. Et si le hasard faisait bien les choses ? Et si on admettait que ce même hasard pouvait bien faire les choses plusieurs fois de suite ?

    Force est de constater que l’on doit apprendre à faire avec les blessures de l’autre, avec tout ce qui compose les valises de son passé.

    J’ai lu ce roman avec beaucoup de plaisir et je me suis beaucoup attachée aux personnages. Les principaux mais aussi les secondaires. J’ai beaucoup ri de la « relation » tumultueuse qui existe entre la soeur et le meilleur ami de Cooper. Sa mère m’a également beaucoup émue. La langue est simple mais soignée, ce qui procure une lecture vraiment agréable.

    Seul petit bémol pour moi, les scènes de « sexe » qui ne m’ont pas faire frémir, peut-être un peu trop mécaniques et lisses à mon goût. Mais l’érotisme, c’est comme l’humour, c’est très subjectif.

    Je relirai l’auteur avec grand plaisir.

6 réflexions au sujet de “Si tu me le demandais – Emily Blaine”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :