Nil Editions, nouvelles inspirations ?

    Samedi dernier, j’ai été invitée à un petit-déjeuner presse en compagnie de l’équipe des Editions Nil, afin de nous présenter tout ce qui s’y met en place pour les mois à venir.

   Les éditions Nil font peau neuve et pour nous confier tout cela, elles nous ont donné rendez-vous dans un très chouette endroit. Dans le 11e arrondissement de Paris, dans une petite allée calme, se cache Persil&Mimosa, petit établissement qui permet de bruncher, déjeuner etc des produits frais et de qualité. J’ai adoré et j’y retournerai. J’aurais dû prendre quelques photos, car c’était aussi beau que bon.

Les éditions Nil, oui, oui, j’y viens !

    Je crois que ma première lecture dans cette maison d’éditions fut Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates. Vous dire ceci n’est pas innocent car c’est avant tout avec cette culture que l’éditeur veut renouer. Le roman à la fois grand public mais dont le texte sera également soigné. Et pour une fois, aucune touche pédante derrière cela. Bien au contraire, le but premier étant la recherche du plaisir de lecture.

    Tout d’abord, la maison va se cantonner à une dizaine de publications par an : français et étranger compris. A une époque où le marché du livre est littéralement saturé, la volonté de défendre chaque titre publié est farouchement avancée. Remarquez, ça tombe bien car, vous allez voir, tout fait envie dans leur programme. Alors, on aurait eu du mal à pouvoir tout lire sinon.

Relancer oui, mais sans rien oublier…

Selon Claire Do Serro, nouvelle éditrice chez Nil, il faut apporter une nouvelle touche sans pour autant oublier le mot-clé qui, selon elle, est la signature de cette maison. Et ce mot est : IMPERTINENCE. En effet, Nil revendique son accessibilité tout en promettant des textes de qualité. Tout l’art repose dans cette double volonté d’être accessible tout en étant capable de satisfaire un lectorat exigeant.

La charte graphique évolue. Elle propose une unité tout en laissant une belle singularité à chaque titre. On note la présence d’une Marie-Louise blanche, habilement grignotée par des éléments de la couverture. Le logo est en haut à gauche, ce qui est rare. Et c’est le titre qui occupe la plus grande place de la couverture. La quatrième de couverture inverse un peu, puisqu’un cadre blanc s’installe sur les éléments graphiques. Une 4e qui se veut visible et dynamique : pas trop de mots mais bien choisis. Et un joli cabochon accompagne chaque titre de chapitre. De quoi affoler nos pupilles !

Trois premiers titres …

…dont deux viennent de sortir et un troisième pour le mois de juin.

  • Les dix voeux d’Alfred de Maude Mihami, un roman qui va faire se rencontrer deux générations. Celle du petit Alfred et celle de son grand père. Un libraire en a même dit « Mieux vaut lire ce livre que celui d’à-côté, il est plus drôle »
  • Un manoir en Cornouailles d’Eva Chase, roman gothique dans une maison hantée par des secrets. On va y croiser deux femmes, à deux périodes différentes…
  • L’irrésistible histoire du café myrtille de Mary Simses. Un roman qui interroge sur le sens de la vie. Où est l’intérêt de la vie : dans la réussite à tout prix ou dans les plaisirs de la vie ? Un beau feel-good à venir.

Et quoi d’autre ?

L’éditrice a annoncé un recueil de nouvelles… je suis ravie car on en trouve trop peu sur le marché français.

En janvier 2019, s’annonce un titre qui flirte avec la dystopie. Dans une société qui ressemble étrangement à la nôtre, les femmes n’ont pas le droit de prononcer plus de cent mots par jour. Oui, oui, je vous entends rire… ceux qui disent que c’est impossible. Un roman qui semble réinterroger tout le pouvoir de la parole à une époque, où, reconnaissons-le, nous la galvaudons.

En septembre 2019, une collection poétique s’annonce.

Mais la meilleure nouvelle fut pour moi d’apprendre que la collection « Les affranchis » revient. En effet,  j’y avais découvert le sublimissime texte de Pia Petersen,  J’ai tellement hâte d’être en janvier 2019 du coup.

 

8 réflexions au sujet de “Nil Editions, nouvelles inspirations ?”

  1. Quel beau moment ce devait être !
    Leurs couvertures sont si belles qu’elles m’ont déjà attirée, et ce que tu dis des titres parus, et à paraître, me tente (beaucoup trop!)

    Répondre
    • J’ai passé un super moment en effet. Et ça m’a donné envie de tout lire !
      (Et même s’y présenter un texte, qui sait…)

      Répondre
  2. J’ai découvert les éditions Nil il y a deux ou trois ans je crois en craquant totalement sur le roman L’été avant la guerre de Helen Simonson. Je suis impatiente de découvrir leurs nouvelles pépites littéraires qui m’ont tout l’air prometteuses !

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :