Poulbots – Patrick Prugne – Bd de la semaine

par | Nov 1, 2017 | Bande dessinée | 32 commentaires

poulbots    En saisissant la BD Poulbots dans ma PAL, je me suis aperçue, après quelques pages, que je l’avais déjà lue… mais pas chroniquée. Alors je l’ai relue et je vous en parle aujourd’hui.

    Le terme « poulbots » vient du nom d’un dessinateur, Francisque Poulbot. Il peignait les mômes des rues de la Butte Montmartre, qu’on a fini par nommer du même nom que celui qui les a tant croqués. L’histoire se passe au début du XXe siècle, sur cette fameuse butte où une troupe de galopins passe son temps à traquer les grenouilles. Malheureusement, un promoteur immobilier en veut à leur coin de paradis. C’est ainsi qu’ils font la connaissance de Jean, le fil du promoteur. Ensemble, ils vont organiser un stratagème pour faire échouer le projet. La complicité qui naît entre eux est aussi inattendue que mouvementée…

    Il aurait été vraiment dommage que je ne vous parle pas de ce petit bijou prêté par ma Noukette. En effet, c’est tout d’abord une merveille graphique. Chaque vignette est un mini-tableau à elle tout seule, ce qui tombe bien dans la mesure où le personnage de Poulbot apparaît en filigrane dans cette BD. De plus, le scénario est haletant de la première à la dernière page. On les tourne d’ailleurs avec beaucoup d’appétit, emportés dans le tourbillon de ces mômes. Et puis c’est bourré d’humour et de sensibilité alors pourquoi s’en priver ? Rajoutez à cela que vous allez découvrir le Paris du début du XXe, ses peintres, ses auteurs, etc. Aucun doute, c’est le genre d’album à mettre sous le sapin des gens que vous aimez.

    Cette semaine, tous les participants de la BD de la semaine sont chez Moka ! Filez, bande de garnements !

 

32 Commentaires

  1. Nathalie

    Patrick Prugne, je note tout de suite ! Même si les poulbots, ma grand-mère m’en offrait des tableaux, plus affreux les uns que les autres !!!

  2. caro

    Ah… moi aussi, je l’ai lu sans le chroniquer… Depuis, j’ai acheté l’album en occas’, donc il faudrait que je le relise pour en faire un billet, car c’était un très bel album !

%d blogueurs aiment cette page :