Je vous sauverai tous – Emilie Frèche

    Pourquoi nos jeunes partent-ils en Syrie ? Pourquoi vont-ils chercher l’extrême dans un pays en guerre ? Quelle force obscure peut les pousser à un tel choix ? Je vous sauverai tous d’Emilie Frèche raconte une montée possible de ce phénomène.

Eléa vient d’avoir dix-sept ans. Elle aurait pu être une adolescente insouciante, aller au lycée, avoir un petit ami, des après-midi à papoter avec ses amies. Mais Eléa s’appelle désormais Oum Soumeyya et elle est partie rejoindre son prince en Syrie. Tout cela semble complètement dingue… Je vous sauverai tous permet de comprendre comment le venin est distillé petit à petit et quels sont les ressorts d’un tel phénomène.

Dans ce roman, trois voix. Celle d’Elea et le récit de sa lente transformation ; celui de la mère, son incompréhension et son engagement dans cette histoire ; celle du père, algérien, dévasté de voir l’Histoire se rejouer sous les traits de sa propre fille. A travers chaque voix, l’histoire se complète, les secrets se dévoilent. Mais c’est surtout la peine et l’immense sensation de gâchis qui demeure… Aucun de nous n’est à l’abri…

C’est un roman vraiment riche dans lequel on voit la facilité avec laquelle un jeune fragile peut être embrigadé, le danger des réseaux sociaux. On apprend aussi toute la lutte possible. D’ailleurs, le combat mené par la mère d’Eléa est vraiment beau, notamment dans son soutien à une jeune fille embrigadée elle aussi.

Ce texte se dévore : bien écrit, très sensible, on se met avec une grande facilité dans la peau de chaque personnage. On frémit pour Elea mais on souffre réellement avec les parents. A la fin de cette lecture, on se sent drôlement impuissant, tout de même.

C’est un incontournable qu’il faut donner à lire autour de nous, à mettre entre toutes les mains. Laurie est du même avis que moi.

16 réflexions au sujet de “Je vous sauverai tous – Emilie Frèche”

  1. En effet un roman qui a l’air intéressant. Je m’y pencherai ! ça me fait penser a un film super qui est sorti il y a peu, Le ciel attendra. On voit la lente transformation d’une jeune fille mais aussi le retour d’une autre qui a été arrêtée en Turquie avant de partir. C’est un film à montrer dans les lycées.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :