Stephie, fais-moi peur – les romans noirs !

par | Mai 25, 2020 | Polar / Thriller | 12 commentaires

romans    Stephie, fais-moi peur, c’est juste un billet bilan, en fait. Avec des romans pas très gais, il faut bien l’avouer.

    Voici quelques romans noirs que j’ai pu lire ces derniers mois et que je n’avais pas eu le temps, l’énergie de chroniquer. Je vous les livre dans l’ordre de lecture.

Une valeur sûre en matière de romans noirs…

romans    Fan de la première heure de Carrisi, j’ai découvert en rangeant ce que je ne peux décemment plus appeler ma PAL (tant j’ai de livres non lus partout), qu’il me restait deux livres non lus de cet auteur. Le titre m’inspirait, je me suis lancée. Le pitch : une jeune femme est enlevée dans un petit village des Alpes. Un célèbre enquêteur est dépêché sur l’affaire. Mais l’affaire s’enlise et l’inspecteur, bien connu des médias, craint d’y perdre en notoriété. Alors il décide d’accabler celui qui sera le coupable idéal. Mais peut-on vraiment s’en tirer à si bon compte ? Alors ce n’est certes pas mon thriller préféré, mais j’ai passé un très bon moment. Et comme toujours, le thriller me sort de mes pannes de lecture. (Vous pouvez désormais le trouver en format poche)

Une autrice qui monte, qui monte, qui monte…

romans    Solène Bakowski, je ne sais pas si vous la connaissez, va traquer ce qu’il y a de plus noir dans l’âme humaine, et elle le fait bien. Et ce que j’aime c’est qu’elle le traque dans des histoires en apparence banale, dont on se dit qu’elles pourraient nous arriver à tous, ou au moins à quelqu’un de notre entourage. A 21 ans, Laure découvre qu’elle est atteinte d’une maladie incurable. Alors elle se lance dans un projet fou : traverser l’Atlantique en solitaire. Elle partage son idée sur les réseaux sociaux, et c’est la traînée de poudre. On la suit, on l’encourage, on l’aime. Les dons affluent. Tout le monde la veut, tout le monde ne parle plus que d’elle. Tout cet élan va littéralement porter Laure. Mais elle va découvrir que tout a un prix et que l’envers des réseaux peut s’avérer fort sombre.

    J’ai dévoré ce roman, c’est une réussite. On tourne les pages sans plus pouvoir s’arrêter. A chaque fin de chapitre, il y a ce petit truc qui fait qu’on se dit : « Allez… encore un, juste un » et qui nous emmène, exsangue, jusqu’au petit matin… A découvrir sans tarder.

Cette autrice dont je n’avais pas encore lu les romans…

romans    Des années que je vois passer les couvertures des romans de Barbara Abel, et des avis souvent dithyrambiques. Il était temps que je m’y mette ! Cela fait quatre ans que Jeanne est dans le coma, quatre longues années pendant lesquelles tout le monde s’est succédé à son chevet, mettant sa propre vie entre parenthèses. Surtout sa mère, qui ne vit que pour son réveil. Mais lorsque le médecin qui s’occupe de Jeanne convoque son mari et ses parents, tous envisagent le pire : il va forcément leur demander de débrancher la jeune femme. Là où ils pensaient que le pire allait leur être annoncé, ils découvrent quelque chose de bien plus odieux encore.

     Voilà un roman que j’ai quasiment lu d’une traite, un après-midi de confinement, au soleil sur ma terrasse. Impossible de le lâcher, bouche ouverte… Encore une fois, on croit avoir tout vu, tout lu, tout entendu sur l’espèce humaine… Et pourtant. Hormis la fin que j’ai trouvé sans doute un peu trop rapide, avec deux trois ficelles un peu expédiées (mais je suis une bêcheuse), je me suis régalée. Et je découvrirai sans nul doute d’autres titres de cette autrice.

12 Commentaires

  1. Sandrine

    Je n’ai lu que Barbara Abel, un autre titre que celui dont tu parles mais qui ne m’a pas convaincue du tout…

    • Stephie

      Ah ouais ? C’est pas un bijou de style, mais l’écriture est honnête et variée (j’ai trouvé qu’elle créait vraiment des voix différentes) Et on comprend assez vite qu’un engrenage se noue.Sans trop savoir quoi, puisque c’est le but, justement, de nous promener par le bout du nez 🙂

  2. Alexandra

    Barbara Abel fait également partie des autrices que j’ai très envie de lire depuis des années, tu me guides vers lequel de ses romans choisir (quand ma propre PAL aura un peu baissé…)

  3. aifelle

    Je n’en ai lu aucun. Seul le premier me tente (moi aussi les thrillers ou les polars me tirent de mes pannes lorsque j’en ai).

%d blogueurs aiment cette page :