Le syndrome de la vitre étoilée – Sophie Andriansen

syndrome    Que signifie être femme aujourd’hui ? Cette identité passe-t-elle toujours par le désir d’enfant ? Et comment le couple survit-il quand l’enfant ne vient pas ? Autant de problématiques que pose Le Syndrome de la vitre étoilée de la talentueuse Sophie Adriansen.

Un couple, dix ans d’amour, une envie d’enfant. Mais l’enfant ne vient pas. Une sombre histoire de spermatozoïdes… Alors on réfléchit à la Procréation Médicale Assistée, on endure les examens, les protocoles, le manque de spontanéité. Le couple souffre, l’identité de chacun également. Qu’en est-il vraiment de notre personnalité quand tout aspire à être deux, voire trois ? Et quel est ce syndrome que nous annonce le titre ?

    Par le biais d’un texte qui pourrait presque ressembler à un journal, l’auteur donne le souffle nécessaire de fiction afin de donner vie à des personnages qui pourraient être n’importe lequel d’entre nous. Les chapitres sont courts, la forme varie : du journal, du souvenir, des phrases glanées ça et là, une petite chanson qui trotte dans la tête.

    Ainsi, dans un premier temps, la question de l’enfant  se pose. Mais Le syndrome de la vitre étoilée pousse plus loin son investigation. En effet, ce roman interroge ce qu’est « être une femme ». C’est un roman nécessaire qui rappelle à quel point, aujourd’hui plus que jamais, personne ne doit se laisser dicter sa conduite, ni imposer sa femme.

    Et j’ose risquer l’étiquette de « roman engagé » à une époque où insidieusement, après tant d’années de progrès, on tente de museler de nouveau la liberté de la femme. Sur ses choix et sur son corps. Notez d’ailleurs les nombreuses références à l’excellent texte de Pia Petersen, Instinct primaire qui avait profondément bouleversé mes réflexions il y a quelques années.

 

18 réflexions au sujet de “Le syndrome de la vitre étoilée – Sophie Andriansen”

  1. Sujet douloureux. Et s’il ramène à Instinct Primaire, qui m’avait bouleversée, et qui a je pense initié une bonne part des changements survenus dans ma vie ces dernières années, il faut que je lise ce livre… Et puis retrouver l’écriture de Sophie sera un plaisir !

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :