Grisseaux & Rollin – Toi, t’es pas ma mère

par | Mar 17, 2021 | Bande dessinée | 25 commentaires

Grisseaux   Grisseaux et Rollin nous emmènent, le temps d’une BD, dans le monde épouvantable de la famille recomposée ! 1,2,3, riez !

    Véronique Grisseaux et Eva Rollin proposent ici une adaptation du roman Marâtre publié précédemment chez Fayard. Reconnaissez que les deux titres donnent parfaitement le ton.

    Mathilde a 32 ans, un bon job. Elle est célibataire, a des aventures de ça de là. Jusqu’au jour où elle rencontre Vincent. Elle l’aime, il l’aime et tout pourrait être parfait… si Vincent n’était pas divorcé et père de deux adolescents. Et ces deux derniers ne sont pas décidés à faire de la place à la nouvelle copine de leur père.

    J’ai passé un excellent moment avec cette BD, qui pose à la perfection les problèmes inhérents à la situation. J’ai trouvé Mathilde exemplaire et je l’admire d’avoir supporté les caprices des gosses. Mais surtout la mollesse de son mec. Franchement, autant je peux comprendre que des gamins puissent être déboussolés par des histoires d’adultes et avoir des réactions de sales gosses. Autant ce Vincent… je l’aurais plaqué bien plus tôt, je pense. Personnellement, j’ai trouvé qu’il était un père laxiste et un mufle (rires), ce qui rend le personnage crédible et intéressant d’ailleurs. En revanche, dans la vraie vie : no way, mec !

    Je recommande vraiment cette BD qui aborde avec légèreté un sujet sérieux ! Et je suis plutôt bon public pour ce genre de proposition.

Tous les liens chez Noukette

 

25 Commentaires

  1. noukette

    Du light ça ne fait jamais de mal ! Après, on adhère sûrement mieux à ce type d’ouvrage quand on vit soit même cette situation, pas certaine d’y trouver mon compte du coup !

  2. Hilde

    Certaines situations ne doivent pas être faciles à vivre, cette BD semble aborder les choses avec humour et légèreté, je trouve ça intéressant.

    • Stephie

      Je viens de relire vite fait et non, je ne spoile pas la fin. Je ne l’évoque même pas… je dis juste que moi j’aurais plaqué plus tôt c’est vrai. Mais c’est loin d’être la fin de la BD.

  3. caro

    Pas certaine d’être tentée, mais à voir si je déniche cet album en bibliothèque, car sait-on jamais…

%d blogueurs aiment cette page :