Un hiver à Paris – Jean-Philippe Blondel

un hiver à Paris    Si vous avez vu l’interview de l’auteur à La Grande Librairie, je suis certaine que vous avez déjà craqué. Dans ce roman, que l’on sait pétri d’éléments biographiques de l’auteur, Victor, le narrateur devenu écrivain reçoit une lettre d’un homme qui a appartenu à son passé. Un homme qui a été le père d’un de ses camarades de prépa. Des années après, le passé refait surface et il va être temps, enfin, de raconter toute cette histoire.

    Un roman sur le rouleau compresseur que peut être une prépa parisienne, un roman sur le suicide, sur le deuil, sur le pardon à s’accorder mais aussi sur la vie qui continue. C’est dur pour Victor de débarquer à Paris, dans une khâgne parisienne, sans les codes, sans le fric et forcément sans amis. Alors tout est bon, au final, pour tenter d’exister un peu.

    Victor est un personnage qui m’a beaucoup touchée et derrière lui les autres personnages se déploient avec beaucoup d’aisance. Chez Blondel, j’aime beaucoup les personnages que je trouve vraiment très bien construits et épaissis. J’ai beaucoup aimé aussi ce récit sur des gens qui en prennent plein les dents et tentent de continuer à surnager.

    Néanmoins, le style ne me fait rien. Ce n’est pas le premier roman que je lis et je pense que la plume me laisse indifférente. Pas que ce soit mal écrit, au contraire. Mais je ne sais pas… les personnages et les situations me parlent, les mots me laissent froide.

22 réflexions au sujet de “Un hiver à Paris – Jean-Philippe Blondel”

  1. Je l’ai acheté le lendemain de l’émission donc ta première phrase m’a fait sourire ! Mais j’avoue avoir été un peu déçue, il y a quelque chose qui ne marche pas bien comme si le roman avait été élagué et du coup il manque des choses, certains personnages disparaissent tout à coup, plusieurs thèmes sont abordés puis relégués… j’attends le prochain !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :