Avis de tempête – Angela Morelli

  avisdetempete   N’y allons pas par quatre chemins, cette nouvelle, je l’attendais avec une impatience !!! Alors vous me direz que c’est normal, que c’est parce que c’est mon amie, qu’elle m’avait donné quelques mots du pitch, que je savais que notre québécoise préférée l’avait relue et vérifié la touch locale… Je ne vais pas nier. Mais si je n’avais pas aimé, je ne prendrais pas le risque de vous inciter à l’acheter et de perdre toute ma crédibilité. Si, si, je suis une blogueuse crédible. Et mes joues valent de l’or désormais puisque j’ai fait la bise à Marc Lavoine hier mais ça… c’est encore une autre histoire.

    Alors Avis de Tempête hein… parce que mes joues délicatement embrassées, hein, qui s’en soucie ? (Hiiiiiiiiiiiiiiii… pardon…). Candice est une nana sympa, celle dont on aimerait être la copine. Alors forcément, on est contents de la suivre sur quelques pages.

    Candice est parisienne. Et un beau jour, elle décide de faire un break. Tout lui pèse : son job, sa vie amoureuse, la ville. Tout. Alors, elle file au Québec rejoindre sa cousine dans un bled paumé.

    Premier problème, elle a peur en avion. Alors quand la toute première phrase de la nouvelle vous colle un premier gros fou rire, vous vous dites que c’est bien engagé. Certes, vous lisez dans le RER, tout le monde vous regarde, vous avez un peu honte, mais put**** que c’est bon, la honte. Surtout que vous n’en êtes pas à votre dernier fou-rire. Parce que la miss a le don de se mettre dans situations embarrassantes. Débarquer en plein hiver au Québec en bottines et en mini ras-la-fesse, c’est aussi tout un talent. Alors quand à son arrivée, personne ne l’attend et que le petit aéroport est sur le point de fermer, Candice ne sait plus à quel saint se vouer. Heureusement pour elle, arrive Martin… Aaaaahhhh, donnez-moi deux minutes… la chaleur monte…

STOP PUB ! la blogueuse est partie changer de culotte prendre une boisson fraîche.

    Je disais donc. Martin… C’est le pilote du petit avion qui a emmené Candice jusqu’à la baie. Et chance, c’est un ami de Karine, la cousine de Candice. Il lui propose donc de la ramener. Mais la tempête menace…

MOI AUSSI, JE VEUX ETRE PERDUE DANS UNE TEMPETE

AVEC UN BEAU PILOTE QUEBECOIS SEXY !!!!!!!!!!!!!!

Pardon, je peux me reprendre… si, si, je vous jure… Pfiou…

    Pourquoi vous devez lire cette nouvelle :

  1. C’est drôle, vraiment. Et faire rire n’est pas un talent donné à tout le monde.
  2. Parce que vous apprendrez comment perdre toute dignité en voulant enjamber un levier de vitesse en jupe.
  3. Parce que la touch québecoise est délicieuse : un petit coup d’accent, quelques quiproquos sur l’emploi de certains mots
  4. Parce que ça va vous filer envie d’être embrassé(e). Angéla un vrai talent pour décrire ce qu’il y a autour du baiser, juste pour vous permettre de visualiser votre propre baiser… Méfiez-vous, se retrouver lèvres tendues n’importe où peut se révéler fort dangereux.
  5. Parce que c’est bien écrit et que je vous mets au défi de trouver une seule métaphore débile pour décrire l’amour ou le désir
  6. Parce que je vous le dis… ben quoi… c’est une raison suffisante…
  7. Parce que si vous n’avez pas lu cette nouvelle, vous risquez de ne pas pouvoir participer au concours. Ah oui, un concours… mais je ne sais pas si je vous dis tout aujourd’hui, tiens..

Retrouvez aussi les avis de Laurie, Noukette, Leiloona et Sarah.

 

                     hymneamour14fev        logo-stvalentin

Hymne à l’amour chez Sophie la bavarde et semaine St Valentin chez Syl.

40 réflexions au sujet de “Avis de tempête – Angela Morelli”

  1. Hiiiiiiii je l’ai acheté. Je te laisse je cours le lire ! Ton avis et l’avis des autres m’empêchent d’attendre plus longtemps pour m’envoler avec Angela…
    S’il te plait interdiction que QUI QUE CE SOIT EMBRASSE LA JOUE QU’a embrassé Marc, jusqu’à ce qu’on se voit. Elle est pour moi <3

    Répondre
  2. J’adoooore ton billet! Et je suis tout à fait d’accord! Et si tu imagines la scène du bras de vitesse en changeant celui-ci par une minuscule porte d’avion biplace… tu as la réelle histoire! :)))

    Répondre
  3. irrésistible n’est-ce pas ? et si en plus il est estampillé « Pur vécu » par notre Québécoise… Noté !
    Aucun auteur n’a un tel fan club !

    Répondre
  4. Ah, ah, mais dis donc, la bise de Marc t’a collé une de ces pèches!!!
    C’est la fête (du slip… roooh, quoi, c’était facile!) ici!
    Tu me fais bien rire, en tous cas.
    Et oui, je suis tout à fait d’accord avec toi. Il FAUT lire cette nouvelle!

    Répondre
    • Tsssss, voyons, à ton âge, tu devrais savoir qu’on achète toujours un SG avec deux culottes assorties…. Tsssss. Faut tout t’expliquer 🙂

      Répondre
  5. ah ah trop forte ta chronique. Dis donc j’espère que t’as pas mal de culottes car entre Martin et Marc, ça en fait de la culotte à changer 😉 Moi j’opte pour le sans culotte du coup 🙂

    Répondre
  6. J’ai déjà testé la jupe courte (et serrée) pour monter en pick-up alors je visualise très bien le passage d’un siège à l’autre avec le levier de vitesse, hum ! 😀 En tout cas, ta chronique m’a fait glousser, comme Avis de tempête d’ailleurs qui m’a fait passer un très bon moment de détente et de bonne humeur.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :