Une photo, quelques mots (59)

bikers

© Marion Pluss

    Cette semaine,c’est un texte à quatre mains, écrit avec la complicité d’Angéla Morelli sur qui je fais un coup de projecteur toute la semaine.

      – Putain, Gégé, t’as changé de bécane ?

– Ouais, j’ai pris le modèle au dessus, rapport à mon bide qui enfle avec la bière.

– T’exagères, vieux, t’as pas tant de brioche que ça. C’est Josette qui te met la misère ? Me dis pas qu’elle t’a foutu au régime ?

– La garce, elle m’a demandé si je voyais encore mon sexe de dessus.

– Putain, la salope. Je suis sûr que pourtant elle crache pas dessus, hein ?

– Clairement. Et je lui ai rappelé que ça m’empêchait pas de lui choper les fesses.

– Et elle aime ça ? Parce que moi la mienne, je peux me toucher pour passer par la porte arrière. C’est pas des manières, qu’elle dit.

– Elle aime ça, mais j’sens bien qu’elle a les mains qui baladent. M’étonnerait pas qu’elle essaie de me rendre la politesse un de ces jours.

– T’es verni. Moi la seule fois où elle accepté de me mettre un doigt dans le cul, c’est parce que j’ai promis de faire la vaisselle une semaine d’affilée.

– T’as de l’chance, Frankie. Nous, on a un lave-vaisselle…

– Nan, mais entre potes, on peut se rendre service, hein. Un doigt, c’est pas grand-chose. Si tu veux…

– Hé, hé… Moi qui pensais que tu fantasmais plutôt sur ma grosse barbe… Paraît que ça chatouille bien.

– Ta barbe m’excite moins que tes grosses paluches, mec.

– Ha, tu me fais rire, on est des bikers nous, des hommes, des vrais, du genre qui chevauchent.

– Grave. D’ailleurs je kiffe ta bécane. Je vois que t’as choisi une grosse cylindrée, comme d’habitude.

– Ouais, en matière de cylindre, j’en suis pas à mon coup d’essai.

– Tu parles beaucoup, mais j’ai encore rien vu. On va pisser ?

– OK, je te reluquerai le cylindre. En tout bien tout honneur.

– Faudrait faire une révision, il est peut-être encrassé.

– Ouais mais moi, pour un doigt dans le cul, c’est ma bécane que tu as devoir astiquer.

une-photo-quelques-mots1

CONCOURS !!! Alors, alors, qui est qui ? Deux voix : celle de Frankie et celle de Gégé le barbu. Je vous laisse exprimer vos hypothèses en commentaire. J’ai deux SP numériques pour vous : un exemplaire de Sous le gui et un autre d’Avis de tempête.

 

EDIT du 02/04 : Liberian Girl gagne Sous le gui et Sabariscon gagne Avis de tempête

Angela Morelli

58 réflexions au sujet de “Une photo, quelques mots (59)”

  1. Moi, je dirais que Gégé est Angéla. Je vois bien Stéphie derrière Frankie.
    Mais ne me compte pas dans le tirage au sort, j’ai déjà lu les deux nouvelles.
    Sinon, tu as encore réussi à me faire rire, comme tous les lundis matins ou presque !

      • Han ^_^ J’ai dû recommencer sept fois mon commentaire (je ne sais pas pourquoi il ne passait pas), du coup j’en ai oublié un morceau. Je disais donc : dialogue truculent et des bikers décomplexés. Tous les mecs qui affectionnent la pratique ne veulent pas forcément qu’on leur rende la pareille – tsss… 😛
        Oh bah, oui, je participe, tant qu’à faire.

      • Je ne sais pas pourquoi certains galèrent à ce point sur mon blog… 🙁
        Et moi je milite pour la fessée appliquée aux hommes 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :