En quelques mots (10)

    Cette semaine fut compliquée car je n’ai finalement pas lu grand chose qui m’ait donné envie de bloguer. J’ai même abandonné plusieurs titres…

    Je vais donc vous parler aujourd’hui de deux romances : une nouvelle et un roman.

un homme sur la photo    Dans Un homme sur la photo, Aline Tosca traite d’un thème qui fait battre le coeur des femmes. Qu’est devenu un homme qu’on a tant aimé ? Surtout quand on l’a aimé jeune. Ainsi, Eva est une femme installée dans une petite vie heureuse avec mari et enfant et qui écrit. Mais dans sa tête, il y a Louis. Alors quand le destin semble lui offrir un petit coup de pouce, elle s’engouffre dans la brèche. Et de gré ou de force, il va falloir que Louis lui réponde.

    Une petite nouvelle très courte, menée d’une écriture incisive qui va très bien à Aline. Néanmoins, l’utilisation de la deuxième personne m’a tenue à distance et un peu agacée en fait. Hormis cela j’ai apprécié le traitement du thème et voir comment Eva se crée un besoin pour sortir un peu de sa vie routinière. Mais les gens changent et ne reste d’eux que nos fantasmes…

une page plus loin    Dans Une page plus loin d’Amparo Seith, embarquez pour le Vénézuela avec Lissie. L’héroïne de cette histoire porte en elle de grosses fractures, un décès douloureux qu’elle porte en elle et sur lequel elle ne peut tourner la page. Alors quand un concours lui permet de gagner un séjour au Vénézuela avec sa meilleure amie, elle espère réussir à lâcher un peu prise. J’ai eu un peu de mal à entrer dans cette romance, je dois le reconnaître. Mais mon côté littéraire à deux balles fait que je n’aime pas trop les récits à la première personne et au présent.

    Si j’ai aimé les ingrédients choisis, tout ce qu’on apprend sur le Vénézuela et ses habitants (gros point fort du roman, vraiment), le personnage masculin qui est vraiment une belle personne, j’ai eu du mal avec la manière de se conduire de Lissie (qui se met dans des situations vraiment dangereuses parce qu’elle ne réfléchit pas une minute et croit tout savoir), avec le nombre d’aventures bien trop rocambolesques à mon goût et le côté un peu fantastique (je ne peux pas vous en dire plus, ce serait spoiler). Malgré cela, Lissie est un personnage qui avance vraiment dans ce récit. Et à la fin, elle semble avoir compris la nécessité d’avancer et de vivre. Un avis en demi-teinte mais une envie sincère de suivre ce que fera l’auteur. Surtout si elle ancre de nouveau son récit au Vénézuela.

on va s'aimer

4 réflexions au sujet de “En quelques mots (10)”

    • Après, tout dépend de ce que tu recherches quand tu lis une romance 😉 Si tu es fan d’aventures, ça devrait le faire 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :