B.Sensory : le plaisir connecté

B.sensory

 

 

    Vous aimez lire des histoires sensuelles, érotiques voire carrément cochonnes ? (Oui, oui, ceci est un QCM). Vous aimez mettre à profit ces lectures pour vous caresser ? Il y a un hic ! Vous n’avez que deux mains. Alors tenir le livre, tourner les pages, jouer avec vos doigts et/ou votre vibro, ça fait beaucoup de choses à gérer.Fondatrice

    Oui mais tout ça, c’était avant ! La géniale conceptrice de cet objet, Christelle Le Coq, a eu une très chouette idée. Associer un toy à vos lectures. Alors il y a tellement de choses à vous raconter que je ne sais par où commencer.

    Tout d’abord donc, il y a une française qui a eu du culot et qui a continué à bosser son projet malgré toutes les remarques désobligeantes qu’on a pu lui faire quand elle a voulu se lancer. Forcément, le plaisir féminin, hein, qui s’en soucie ? J’ai eu l’occasion de la rencontrer et de discuter avec elle et franchement, j’admire ce genre de personnes qui va au bout de son idée.

 B sensory 1   A la fin de l’année 2015, verra donc le jour un petit objet qui devrait vous enchanter. Un petit oeuf vibrant, répondant au doux nom de Little Bird,fonctionnant en Bluetooth et relié à une application (sur téléphone, tablette, etc). Vous pourrez actionner votre objet de différentes manières quand vous rencontrerez les passages sélectionnés par les auteurs dans leurs histoires : en soufflant sur l’écran, en secouant doucement votre tablette, etc. Vous aurez la possibilité de lire avec ou sans vibrations, de vous laisser guider ou de choisir votre mode de vibration, de relire un passage particulièrement réussi, etc. Vous pourrez l’utiliser seule chez vous, l’emmener avec vous et en profiter partout en extérieur (il est silencieux) ou inviter votre partenaire à l’utiliser avec vous.

    Conçu dans un silicone doux et agréable, d’une ergonomie parfaite, cet objet prévoit d’être une merveille d’utilisation.

    Françoise Rey est partenaire du lancement de cet objet. Des éditeurs comme la Musardine et J’ai Lu s’y sont déjà associés. Bien évidemment, c’est un appareil qui répond à toutes les normes (santé, sécurité, etc). Et en plus, cerise sur le gâteau, il ne sera pas fabriqué dans un pays en voie de développement par des petites mains d’enfant mineur.Collection Paulette

     De plus, j’ai la chance et l’honneur de pouvoir vous annoncer que la Collection Paulette vient également de devenir partenaire de ce projet.  Ce n’est pas étonnant puisque cette maison met en avant la femme, sous toutes ses facettes. Je croise les doigts pour voir certaines de mes histoires associées à cette application.

    D’ailleurs, si B.Sensory recherche toujours une testeuse, je suis prête à prêter mon corps pour la science. Oui, je sais, je suis d’une abnégation sans limite et sans faille. Ne me remerciez pas.

24 réflexions au sujet de “B.Sensory : le plaisir connecté”

  1. J’aime bien l’idée, mais bizarrement ça ne m’attire pas des masses… trop de tralala!
    et puis faut une connection! on fait comment en pleine cambrousse?? :-p

    Répondre
  2. Je crois que même la Stasi n’aurait pas imaginé un objet qui permet de laisser des traces sur le net de la manière dont on lit, de la manière dont cela s’associe au plaisir intime, etc. Je n’associe pas du tout cela à un progrès pour les femmes… plutôt à une incroyable régression !

    Répondre
    • Bonjour Anonyme. En 8 ans de blog, je pense que vous êtes mon premier commentateur anonyme. En ce qui concerne les traces sur le Net de ce que l’on peut faire, je pense qu’on n’a pas attendu le Little Bird. Pour le reste… Régression, je trouve que vous y allez un peu fort. C’est un jeu que l’on est libre d’utiliser ou non, surtout. Cordialement

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :