Une photo, quelques mots (68)

kotimages-chaussures

© Kot

    A force de vouloir être le centre de tout, de vouloir être de toutes les conversations, de vouloir que son nom revienne dans toutes les bouches, de vouloir exister à toute force, elle avait disparu.

    Un beau matin, en plein milieu d’une phrase, un cri plaintif peut-être, il n’était resté d’elle qu’une paire d’escarpins. Il avait fallu quelques minutes à ses collègues pour pressentir que quelque chose s’était produit. Il leur avait fallu un bon quart d’heure pour remarquer les chaussures abandonnées. Ils étaient restés perplexes : à qui pouvait donc bien appartenir ces escarpins ? comment diable étaient-ils arrivés là ?

    – On dirait les chaussures de cette fille… vous savez celle qui…

    – La brune, là ?

    – Euh, tiens, je ne sais pas même pas de quelle couleur sont ses cheveux ? Mais tu sais, c’est cette fille dont tout le monde se moque.

     – Ah elle… Effectivement, je crois qu’elle est brune. Mais pourquoi se moque-t-on d’elle au fait ?

     – Euh, je ne sais plus. Sans doute parce qu’elle l’a mérité… parce que c’est pas mon genre de mettre les gens à part.

    – T’as raison, elle devait le mériter. Elle n’avait qu’à être intéressante, aussi. Les gens ne font pas d’effort pour s’intégrer.

    – Et puis avec une telle paire de chaussures aussi… Quand on fait de tels choix, faut pas s’étonner ensuite quand un malheur arrive.

    – Ouais, on voit tout de suite le genre de fille… du genre qui a besoin de tout déballer pour se faire remarquer, quoi.

    Il avait fallu qu’elle disparaisse pour que l’on parle enfin d’elle. Mais là où elle était, elle n’en profiterait jamais.

une-photo-quelques-mots1

16 réflexions au sujet de “Une photo, quelques mots (68)”

  1. Ton lien n’apparaît pas dans la liste de Leiloona, je n’avais donc pas vu ton texte qui en effet fait comme un écho au mien, tout en restant très différent, la fin surtout qui est plus incisive.
    Bises

    Répondre
  2. Rah 2è essai …

    La pauvre femme : elle veut être au centre de tout, mais on ne connaît même pas sa couleur de cheveux ! 😮

    Un texte piquant tout de même ! 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :