Le café des colonies – Morice / Quella-Guyot

 café des colonies   Le café des colonies est une adaptation magistrale de l’excellente nouvelle de Maupassant : Boitelle. Quand l’amour ne parvient pas à vaincra les préjugés.

     Boitelle est un vieil éboueux. Il raconte sa jeunesse et plus particulièrement sa rencontre avec Norène. Il est persuadé que sa vie aurait été différente s’il avait épousé la jeune serveuse du café des Colonies. Mais malgré la candeur et les valeurs solides de la jeune femme, ses parents n’ont jamais pu se faire à la perspective d’un tel mariage. « Trop noire… »

   J’ai eu autant d’émotions à lire cette BD que j’en ai à chaque fois que je lis la nouvelle. C’est une histoire terrible, que l’on voudrait dépassée. Pourtant, elle interroge tout aussi bien notre société que celle de l’époque. Si les préjugés évoluent, ils ne le font que lentement. Et je serais même tentée de dire qu’ils se déplacent, plutôt.

C’est avec la même boule dans la gorge, les poings serrés, que pour la nouvelle, que j’ai lu cette BD. Peut-être davantage. Le scénario reprend l’histoire mais j’ai eu l’impression qu’il en comblait aussi certains trous, qu’il donnait encore plus d’épaisseur à Norène. Une grande modernité de cet album, donc. Modernité que l’on peut regretter puisque la discrimination à la différence semble avoir encore de beaux jours devant elle.

Les dessins sont magnifiques et on tourne les pages avec beaucoup d’avidité. C’est une oeuvre réussie pour le duo de Facteur pour femmes, que l’on retrouve avec beaucoup de plaisir.

la bd de la semaine

Tous les liens sont chez Jacques

 

 

18 réflexions au sujet de “Le café des colonies – Morice / Quella-Guyot”

    • Et ça se lit bien, les BD, en liseuse ? jette toi sur Facteurs pour femme, en attendant ! C’est une oeuvre incontournable 🙂

      Répondre
  1. uh ça me plait 😉 merci copine, je note <3 et je t'embrasse en te souhaitant grand courage pour nouvelle rentrée 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :