Osez

    Comme promis, tout le mois de mai, un petit billet coquin chaque mardi. Quand on aime, on ne compte pas. Alors justement, cette semaine, je vous présente “Osez devenir une femme multiorgasmique”.

    Tout d’abord sachez que je retiendrai deux choses fondamentales de ce petit guide : l’orgasme c’est bon pour la santé et l’orgasme ça fait brûler des calories. Alors franchement, donnez-moi une seule bonne raison pour ne pas parfaire ce point de mes expérimentations.

    Ce guide est vraiment un des meilleurs que j’ai pu lire dans cette collection. Il allie à la perfection notions d’histoire, d’anatomie et beaucoup de sensualité. 

    On apprend dans ce livre que trop de femmes encore n’ont jamais connu l’orgasme, le vrai. Tout cela résulte notamment d’une méconnaissance de son propre corps et de la méconnaissance du corps de la femme par son partenaire, maladroit, gêné voire trop pressé. La première clé de l’orgasme (avant même de songer à en avoir plusieurs) réside dans une connaissance de son corps combinée à un vrai dialogue avec son partenaire.

    Ensuite, le guide présente en détails toutes les zones érogènes du corps et je dois avouer qu’il y a de quoi explorer et s’occuper un petit moment. Notre corps recèle de points à explorer successivement ou plusieurs fois d’affilée. Le “alors vaginale ou clitoridienne ?” est un mythe. Pourquoi choisir après tout, il n’est question que d’entraînement, dialogue et partage. Alors pourquoi se priver ? On apprend que tout cela tient énormément au fait que beaucoup de choses dans la sexualité sont encore tabou. Et là où il y a de la gêne, hein…

    Divers chapitres très bien faits ( sur un ton alerte et souvent drôle) s’enchaînent, notamment un rappel sur les différents sex toys utilisables, un long paragraphe fort intéressant d’ailleurs sur les bienfaits des boules de geisha, un inventaire des positions qui permettent d’atteindre tel ou tel point mais aussi des conseils pour retarder l’éjaculation de monsieur car pour pouvoir atteindre plusieurs orgasmes, il ne faut pas que monsieur s’émeuve trop vite et nous gratifie trop tôt d’un bouquet final…

    A mardi prochain !!