Dans les yeux de Lya (t.1 et 2) – Cunha & Carbone

yeux    Repérés chez d’autres participants de la BD de la semaine, les deux premiers tomes de la série Dans les yeux de Lya me tentaient depuis un moment.

Badge Lecteur professionnel    Je pensais emprunter Dans les yeux de Lya en médiathèque, mais avec le confinement, c’est raté. Vous allez me dire que j’avais encore plein de BD dans ma PAL, et vous aurez parfaitement raison. Néanmoins, en papillonnant sur Netgalley, je me suis aperçue que je pouvais demander à les lire en PDF. En temps normal, je ne lis pas de BD en numérique. Je lis déjà très peu de romans de cette manière. Mais j’avoue que la tentation était grande, alors j’ai lu ces deux tomes en PDF sur mon ordi. Si j’étais très heureuse de découvrir cette histoire, l’acte en lui-même ne m’a pas franchement convaincue. Je préfère donc la BD en papier, sans aucune mesure.

Parlons un peu de Lya

Lya est une jeune femme devenue paraplégique, suite à un accident. En effet, elle a été renversée par un chauffard qui l’a laissée pour morte et a pris la fuite. Quand elle se réveille du coma, elle a perdu l’usage de ses jambes.

Quelques années après, elle décide de se faire engager dans un cabinet d’avocats, sous une fausse identité. Son objectif : tenter de savoir qui est la personne qui l’a renversée. Elle vient de découvrir que ses parents ont touché une grosse somme d’argent pour ne pas poursuivre le coupable de l’accident, mais Lya veut savoir la vérité. Et tout pousse à croire que cette personne a été défendue par le cabinet d’avocats dans lequel on vient de lui offrir une place de stagiaire.

    Le rythme est haletant et le lecteur est littéralement emporté par le scénario de Carbone. Les personnages sont vraiment chouettes, aussi bien Lya qu’Antoine, son meilleur ami, et Adèle, employée du cabinet d’avocats. On frémit plus souvent qu’à son tour. Enfin, pour ma part, surtout dans le tome 1 que j’ai trouvé fort réussi ; cependant, j’ai souvent eu l’impression de facilités et de rebondissements un peu tirés par les cheveux dans le tome 2. En revanche, je suis complètement fan du graphisme et de la palette de coloris de Cunha. J’aime ce genre de visages et de grands yeux ronds. Le tome 3 sort en septembre 2020, je serai très probablement au rendez-vous, histoire de savoir qui est le sale type qui a renversé Lya.

Les liens vers les autres participants au rendez-vous

Mylène                                            Antigone                                           Gambadou

Nath                                                     Enna                                              Noukette

Bidib                                                  Pativore                                         Natiora

Moka                                                 Sabine                                                   Sylire

Caro                                                    Hilde                                              Amandine

    

  Karine                                                              Blandine                                                           Azi Lis

Tous les liens chez Moka

 

36 réflexions au sujet de “Dans les yeux de Lya (t.1 et 2) – Cunha & Carbone”

    • Je peux comprendre, mais je me suis dit qu’un petit coup de projecteur maintenant donnerait peut-être envie à d’autres de le noter pour le lire ensuite 🙂

      Répondre
  1. J’ai envie de lire cette série depuis qu’elle a été présentée un mercredi. Les planches me plaisent beaucoup, et l’histoire a l’air prenante, malgré tes bémols. C’est bien qu’il y ait la possibilité de lire des BDs en ligne, tout le monde n’a pas la chance (la folie ?) d’avoir des PAL déraisonnables comme nous ^^

    Répondre
  2. Je viens de l’ajouter à ma bibliothèque Izneo. Comme toi, je n’ai pas l’habitude de lire des BD numériques mais j’ai découvert cet accès et pareil, je me suis laissée tenter.

    Répondre
  3. Je reste très réfractaire à la lecture sur écran (nous en avons parlé il y a peu) mais il est possible qu’en cas de manque de bulles, je fasse partie de celles qui sautent le pas. J’ai la version papier de ces deux tomes chez moi. J’y viendrai un jour mais curieusement, je ne me précipite pas…

    Répondre
    • Je ne lis que très peu sur écran, moi aussi. Je suis une férue de papier. J’ai une liseuse mais alors que je l’ai depuis plusieurs années, je ne l’ai qu’à peine utilisée. Si tu as ces deux tomes, pour maintenant, je pense que tu peux attendre septembre pour lire les 3 d’une seule traite 🙂

      Répondre
  4. Je les lirai sûrement. Je ne suis pas sûre d’aimer le dessin (les grands yeux de la couverture ne me plaisent pas plus que ça) mais vous m’avez bien vendu l’histoire et j’ai envie de connaître la fin …
    Par contre, pas en numérique.

    Répondre
  5. La BD numérique, je n’ai jamais essayé mais je ne suis vraiment pas tentée.
    Les grands yeux, je ne suis pas fan à priori mais pourquoi pas si je mets la main dessus. J’aime bien ce que tu dis de l’histoire et du rythme.

    Répondre
  6. zut alors ! j’étais persuadé d’avoir laissé un commentaire. Non seulement je suis furieusement en retard pour la lecture de vos billet, mais en plus je perds la tête ! Bref, passons. Cette BD me fais bien envie, vous avez été plusieurs à en parler et graphiquement ça me plait bien. J’avais eu l’occasion de découvrir un chapitre lors de sa prépublication et ça m’avais bien plu. j’ajoute donc le titre à ma wishlist 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :