Entre ici et ailleurs – Vanyda

 entre-ici-et-ailleurs   Entre ici et ailleurs, c’est l’histoire de Coralie, jeune métisse franco-laotienne de 28 ans. Après une rupture, elle va complètement remettre sa vie en cause, rencontrer de nouvelles personnes, pratiquer la capoeira et surtout, s’interroger sur ses origines.

     J’aime beaucoup Vanyda et Entre ici et ailleurs m’a vraiment beaucoup plu. Le dessin est toujours aussi plaisant, on se régale à tourner les pages en noir et blanc. De plus, on s’attache vraiment à Coralie qui parvient à la fois à nous émouvoir et à nous faire rire aux éclats. C’est le récit simple d’une jeune femme qui, après une rupture, tente de faire de nouvelles connaissances aussi bien amicales (l’inconvénient d’avoir les mêmes amis que son ex) qu’amoureuses.

     Dans son club de capoeira, elle rencontre Kamel, jeune homme d’origine algérienne et qui rêve de retourner dans le pays de sa famille, espérant trouver un peu plus de lui dans ses racines. Une amitié forte se noue entre les deux jeunes gens et leurs discussions croisées vont les aider à avancer sur cette question.

     Coralie rencontre plusieurs garçons pendant cette histoire et j’ai aimé la grande simplicité et la grande fraîcheur des relations qui se nouent, qu’elles soient durables ou non. Juste du désir, du partage, aucun jugement. C’est à mon goût le plus gros point fort de cette BD de traiter sainement des relations homme-femme. Je pourrais presque dire que c’est une oeuvre engagée tant la question du désir féminin est encore tabou ou diabolisé.

    J’ai adoré la relation que Coralie entretient avec son frère, cette complicité, la taquinerie du jeune homme. Et l’amour très fort qui émane de leurs liens.

Chez Vanyda, on se laisse porter par des histoires qui pourraient être la nôtre, à la fois quotidiennes et réfléchies, des histoires dans lesquelles on peut se reconnaître et qui font du bien.

    Voilà, c’est la pause BD de l’année. En tout cas pour le partage hebdomadaire des liens. Direction chez Noukette pour ce dernier rendez-vous du premier semestre 2016. On vous retrouve en septembre.

la bd de la semaine

18 réflexions au sujet de “Entre ici et ailleurs – Vanyda”

  1. Beaucoup de douceur dans l’univers de Vanyda. En tout cas, c’est le constat que j’ai eu l’occasion de faire à chaque fois que je sortais de la lecture d’un de ses albums. Pour autant, le propos n’est jamais mièvre. Je note. merci 😉

    Répondre
  2. J’ai un peu de mal avec des productions précédentes de Vanyda, mais je n’ai pas envie non plus de rester sur une note mitigée, alors j’espère pouvoir lire celui-là prochainement s’il est à la bibliothèque.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :